Non-renouvellement de Jaimelesartistes.fr : Mitterrand s'explique

L’épisode de Jaimelesartistes.fr a enfin son explication gouvernementale, suite à une réponse de Frédéric Mitterrand. On rappellera que le domaine destiné à « vendre » Hadopi aux médias et au public n’avait pas été renouvelé par la Rue de Valois. Du coup, fin 2009, un petit malin rachetait ce .FR pour rediriger ses pages vers le très contestataire Jaimelesartistes.info. Titré «  j'aime les artistes... pas les majors ! », celui-ci dresse un panorama d’informations sur les (nombreux) points noirs des lois Hadopi 1 et 2.

jaimelesartistes.fr 50 000 80 000 euros
Jaimelesartistes.fr avant

jaimelesartistes fr info com domaine renouvellement
Jaimelesartistes.fr depuis (reroute vers le .info)

Malaise. La campagne Jaimelesartistes avait coûté selon les estimations qui nous avaient été faites par la Culture, entre 50 000 et 85 000 euros (hors taxes). Autant d’argent parti en fumée avec ce non-renouvellement qui ne coûte pourtant qu’une petite dizaine d’euros chaque année.

Pouquoi ne pas avoir renouvellé le domaine ?

Nous le disions, il n’en fallait pas moins pour émouvoir certains députés, comme Lionel Tardy. Celui-ci interrogeait officiellement le ministre de la Culture sur ce défaut de renouvellement. « Pourquoi (…) ce nom de domaine n'a pas été renouvelé, ne serait-ce que pour empêcher son détournement » interroge le parlementaire soucieux des deniers publics. Avant une série de questions : « [Lionel Tardy] souhaite également connaître le coût exact pour l'État de la conception, de la mise en place et de la maintenance de ce site. Il souhaite enfin connaître, suite à la fermeture du site « jaimelesartistes.fr », et alors que la loi Hadopi n'est pas encore entrée en vigueur, quelles initiatives son ministère compte mettre en oeuvre pour informer les internautes sur la mise en application des lois « Diffusion et protection de la création sur Internet » et « protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur Internet » ».

Jaimelesartistes, 130 000 euros

Le ministre de la Culture a apporté voilà peu sa réponse, à l'Assemblée. Nous la publions intégralement suivi d’un résumé-commentaire.

« Le site « jaimelesartistes.fr » a été conçu par le ministère de la Culture et de la Communication afin de répondre aux demandes d'informations des internautes sur les modalités de la loi Création et Internet et les multiples facettes du téléchargement légal d'oeuvres musicales et cinématographiques. Il comportait de plus des témoignages d'artistes, de réalisateurs, de producteurs et de techniciens sur l'importance vitale pour leur métier et leur avenir d'une protection accrue de leur droit. Ce site a fait l'objet de nombreuses attaques et du détournement de son nom de domaine avec notamment « jaimelesartistes.info », qui renvoyait vers des sites opposés à la loi. À l'issue de l'adoption de cette loi, la mobilisation des artistes ayant été un grand succès, il a été pris la décision de fermer ce site événementiel. Les noms de domaine n'ont donc pas été renouvelés, sauf le « com ». Les internautes qui le souhaitent peuvent dorénavant trouver toutes les informations nécessaires, sur le site du ministère de la Culture et de la Communication à l'adresse suivante : http ://www.culture.gouv.fr/mcc/Actualites/A-1a-une Loi-Hadopi-validation-du-Conseil-constitutionnel et prochainement sur le site de la future haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet. Le site, et la campagne de communication prévue pour le faire connaître et promouvoir des pratiques légales de téléchargement, ont fait l'objet, le 1er août 2008, d'une procédure adaptée d'appel d'offres, conformément au code des marchés publics. Le coût global de l'opération de communication a atteint, en 2008, 90 836,12 EUR HT et 36 324,91 EUR HT en 2009, compte tenu de la durée assez longue des débats. Le coût spécifique du site au sein de cette enveloppe a été de 35 000 EUR HT. »

renouvellement jaimelesartistes com fr

HADOPI ayant été voté, grâce au succès de la mobilisation des artistes, le site évènementiel a « donc » perdu sa raison d’être et a été fermé.
  1. La campagne Jaimelesartistes a coûté non pas 85 000 euros comme nous l’estimait (fourchette haute) la Rue de Valois, mais près de 130 000 euros HT, dont 35 000 euros HT pour le seul site Jaimelesartistes.fr depuis aux oubliettes.
  2. Le ministère indique qu’on peut retrouver toutes les informations initiales sur http://www.culture.gouv.fr/mcc/Actualites/A-la-une/Loi-Hadopi-validation-du-Conseil-constitutionnel, ce qui est faux puisque cette page ne concerne que la décision du CC.
  3. Seul www.jaimelesartistes.com a été renouvelé. On ne sait pas pourquoi. En réalité, le domaine (précédé de www) ne mène que sur la page d’accueil du ministère, non les pages initiales de Jaimelesartistes.fr.
  4. Fait piquant (notre capture), le renouvellement du .COM a été réalisé par l’Inconscient Collectif, société de comm’ en charge de Jaimelesartistes.fr le 6 novembre 2009 à 14h31, soit quatre petites heures après notre actualité annonçant l’oubli du ministère.
Les artistes qui se seront mobilisés « avec succès » pour cette loi sauront désormais qu’au ministère, Jaimelesartistes.fr, mais seulement le temps d’Hadopi.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !