Licence x86 : La FTC semble décidée à aider NVIDIA

Dans sa liste de recommandation dans le cadre de la procédure qui l'oppose à Intel, la FTC semble bien décidée à aider NVIDIA à conquérir d'autres marchés que celui du GPU et des processeurs ARM.

Recommandations de la FTC : un accès au lien DMI des processeurs Next-Gen

Intel Atom Pinetrail PDFEn effet, on peut y trouver (pages 22 et 23) deux points concernant l'obligation qui serait faite à Intel de proposer des solutions permettant à des produits tiers de communiquer avec ses CPU (qui a parlé du lien DMI ?) mais aussi les limites autour de sa fameuse licence x86.

Ainsi, la FTC indique qu'elle souhaiterait empêcher Intel « d'inclure ou de faire respecter des clauses dans ses accords autour de la licence x86 qui limitent la possibilité aux licenciés de transférer sa propriété, d'obtenir des investissements ou des financements, d'externaliser la production de processeurs x86 ou de s'associer à un tiers pour étendre sa capacité de production ».

Libre accès à la licence x86 : une perche tendue à NVIDIA

On ne peut, en lisant cela, que penser au cas d'AMD et de Global Foundries qui a récemment abouti sur un accord à l'amiable avec Intel mais aussi à NVIDIA qui cherche (sans jamais l'avouer) à obtenir une licence x86 pour ne pas être le seul du trio composé avec AMD et Intel à ne pas pouvoir produire de tels CPU.

Or Intel lui refuse actuellement une telle licence et le rachat d'une société telle que VIA, qui possède une licence x86, ne pourrait actuellement mener sur un transfert de ladite licence.

Reste à savoir quelle sera la réponse d'Intel sur ce point. Le géant de Santa Clara qui a toujours réussi à trouver des accords, même dans la douleur, avec NVIDIA ne devrait pas céder sur ce point, la licence x86 étant le fondement même de la société.

Vers de nouveaux processeurs NVIDIA qui ne se basent par sur de l'ARM...

Si toutefois il le faisait, il faudrait très certainement attendre de nombreux mois, voire quelques années avant d'avoir droit à un processeur x86 fonctionnel de la part de NVIDIA, une telle puce demandant un certain savoir-faire.

On soupçonne néanmoins le caméléon de travailler dans le plus grand secret sur un tel projet depuis quelques années, dans l'espoir de l'obtention de cette licence. Des rumeurs jamais confirmées par NVIDIA.

Intel Tricherie dessinIl faudra donc voir quelle sera la solution finalement trouvée, car Intel et NVIDA ne peuvent décemment pas rester dans une situation de concurrence si vive, totalement contre-productive, surtout à l'heure ou AMD continue son avancée sur le marché du CPU et du GPU, en espérant bientôt pouvoir lier les deux au sein de son projet Fusion.

... ou un rachat par Intel ?

Car que ce soit via l'abandon d'une licence x86 à son concurrent, ou même son rachat, de grands mouvements sont nécessaires pour qu'Intel, comme NVIDIA, ne se retrouvent pas tous les deux perdants au final.

Un fait qui n'est pas encore établi tant les forces en présence et leurs égos semblent nourrir la complexité de leurs relations.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !