Bing est-il devenu obligatoire sur les BlackBerry de Verizon ?

bing maps silverlightMicrosoft a de grands espoirs pour Bing, son moteur de recherche. Si l’accord avec Yahoo devrait booster sa part de marché, il faudra tout de même faire face à Google et sa domination du secteur de la recherche. L’une des méthodes est de créer des partenariats avec des constructeurs, et plusieurs témoignages semblent indiquer que l’éditeur en a réalisé un avec l’opérateur Verizon.

Les premiers écrits ont été rencontrés sur les forums du site CrackBerry avant que d’autres arrivent sur les forums officiels de Verizon. Des utilisateurs de smartphones BlackBerry ont en effet remarqué que le moteur de recherche par défaut était réglé sur Bing, quel qu’ait été le choix précédent. Et non seulement le moteur par défaut avait été modifié, mais il n’était pas possible de modifier ce réglage, le seul moyen de consulter Google par exemple étant alors de lancer le navigateur pour afficher le site du moteur.

La situation n’est pas claire, car non seulement tous les témoignages ne concordent pas, mais les échos renvoyés par les sociétés concernées ne sont pas forcément cohérents. Ainsi, là où un nombre croissant d’utilisateurs constate le changement du réglage, d’autres n’ont vu aucune modification. L’hypothèse a été avancée que le téléphone avait besoin de redémarrer au moins une fois pour que le changement prenne place, ce qui fait répondre à certains que la situation actuelle leur convient très bien et que leur mobile ne sera donc pas redémarré.

Côté communication chez Verizon, les retours sont différents. Selon un utilisateur, un responsable aurait indiqué qu’un accord avait été passé entre RIM (la firme qui conçoit et fabrique les BlackBerry) et Microsoft. Mais un autre témoignage indique Verizon a bien un partenariat avec Microsoft et que Bing est en passe de devenir le moteur de recherche par défaut sur les modèles 9530, 9550 et a priori sur le 9630.

Le véritable problème n’est pas tant que Verizon passe un accord avec Microsoft, ce genre de cas étant typique par exemple du marché des OEM côté informatique. Le vrai souci vient de la méthode employée puisque les utilisateurs n’ont manifestement pas été consultés. Et si changer un paramètre sans demander la « permission » est déjà un problème, bloquer la possibilité de le modifier en est encore un autre qui vient ajouter au trouble de la situation.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !