Dossier Spidart. Interview de Dory4 : « on n'est pas mort »

Dory4 Spidart Le label participatif Spidart, qui appelle les internautes à financer ses artistes (à l'instar de MyMajorCompany), vit des moments difficiles. Nicolas Claramond, son président et fondateur, communique peu, même à ses propres employés. Le climat est donc difficile, que ce soit du côté des artistes ou des fan-producteurs, qui pourraient bien perdre leurs billes (plusieurs centaines voire milliers d'euros investis pour certains), si Spidart venait à fermer ses portes.

PC INpact suivant le dossier Spidart de près (voir notamment notre longue interview de Maxime Perben), nous avons interrogé Jean-Philippe Fayet, l'un des membres du groupe Dory4. Sa vision de la situation est intéressante à plus d'un titre. Non seulement Dory4 est présent sur Spidart depuis ses débuts (ou presque), c'est-à-dire depuis 2007, mais de plus, ce groupe n'est plus qu'à quelques encablures d'atteindre les 50 000 euros, signe d'accès à la production de l'album. Dory4 est donc plus que concerné par la situation précaire de Spidart... 

Si Spidart était amené à fermer, que se passerait-il pour Dory4 ?

Au niveau de l'album, ça se passerait de façon différente de ce qu'on avait prévu. Ce qui nous intéressait sur Spidart, c'était le fait de sortir de la solitude et de l'autro-production. Au-delà de l'aspect fric, il y a aussi le concept de Spidart : permettre à des artistes qui n'ont pas accès aux majors a priori de bénéficier de l'aide de spécialistes, de réalisateurs, voire d'arrangeurs. C'est ce qui nous intéressait, car en tant qu'artiste, tu peux vite tourner en rond. Que ce soit au niveau des arrangements, mais aussi des fois sur certains morceaux, on aurait eu besoin d'une oreille externe. Après évidemment, la suite, c'est pouvoir diffuser notre musique au plus grand nombre, nous faire connaître. C'est tout ça qui nous a fait rentrer dans l'aventure Spidart.

Maintenant, aujourd'hui, je n'ai pas envie de leur tirer à boulets rouges dessus. Y'a pas à mon sens de mauvaise volonté de la part des dirigeants. Y'a eu un système qui a trouvé ses limites, aussi bien en termes financiers que certainement de compétences...

C'est peut-être lié à la jeunesse de la boîte, et c'est un marché en devenir...

 Voilà, et on sait que pour les majors, le marché du disque est rude, alors quand les gros maigrissent, les petits meurent. Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure, mais c'est un peu ce qu'il peut se passer... On voit bien malheureusement aujourd'hui, j'entendais les résultats des meilleures ventes, c'est De Palmas, Johnny et heu... je sais plus. Diam's. C'est pas forcément dans l'alternatif... Ce qui est une source de marché aujourd'hui, c'est du consensuel, même si certains diront que Diam's n'est pas consensuel, m'enfin c'est quand même pas du rap...

Hardcore...


Pas très hardcore oui. Donc tout ça fait qu'on se pose des questions au-delà de Spidart. C'est pour ça que je ne veux pas leur jeter la pierre. C'est bien plus complexe que simplement un méchant qui aurait cherché à baiser tout le monde. Si on réfléchit cinq minutes, on ne peut pas se permettre non plus d'en rester là.

Et comme nous tous, je suppose que vous n'avez pas d'info sur ce qu'il se passe actuellement chez Spidart...


Oui, s'il y a eu pêché, c'est bien là-dessus. C'est la non-information qui débouche sur de la rumeur. Et quand après 10 jours de rumeurs, tu envoies un communiqué comme celui de Nicolas, forcément, ça ne pouvait pas arranger les choses. Tu vois bien que c'est de la langue de bois, comme quoi on dit j'ai rendez-vous avec le tribunal de commerce, autant dire carrément qu'on est en redressement judiciaire... À mon sens, ça aurait été plus franc.

Mais bon, encore une fois, je ne veux pas jeter la pierre. C'est aussi difficile, pour un mec qui s'est jeté à corps perdu là-dessus. Il y a forcément une réaction d'amour propre, qui fait que tu n'as pas envie de prononcer les mots qui font mal. Le problème, c'est que de l'autre côté, tu as des gens qui ont mis du pognon, qui ont mis beaucoup d'engagement, d'espoir et autres... Je comprends aussi que les gens aient la rage.

Mais pour ce qui est de Dory4, car j'ai pas vraiment répondu à ta première question, ce qu'on peut dire, c'est qu'au-delà du fait que si tout doit s'arrêter, on aura pas tout perdu. On a fait plein de rencontres, à la fois de producteurs, pas uniquement des gens qui ont misé sur nous, on a pu échanger avec d'autres. Les artistes aussi. Donc nous ce qu'on espère, c'est que ça puisse nous permettre, à travers ces contacts, si on doit faire un album tout seuls, c'est justement de ne pas être seuls comme on était avant. C'est-à-dire pouvoir peut-être mutualisé des choses entre artistes, voire vis-à-vis de nos fans, peut-être certains, de nous suivre. Après, ça va dépendre s'ils vont récupérer leur pognon ou pas... ça ne me viendrait pas à l'idée de venir dire aux gars : "bon les gars, oubliez votre pognon" puis on repart nous de notre côté. C'est pas si simple.

Pour revenir à la discussion de fond, peut-être que la solution c'est de se regrouper, de façon indépendante, avec une idée de coopérative d'artistes peut-être, ou en tout cas mutualiser des choses, mais sans forcément vouloir monter un système qui tôt ou tard retombe dans les mêmes travers que le système qu'ils voulaient dénoncer.

L'idée, c'est plus à notre petit niveau, d'arriver à faire un album qui soit peut-être moins flamboyant que si on avait eu 50 000 euros, mais en tout cas qui sera certainement mieux que celui qu'on aurait fait il y a deux ans, tout seuls, dans notre petit studio.

Dory4 n'a donc pas eu l'idée d'aller voir ailleurs, sur une plateforme concurrente...


Bah non, car ce qui se passe sur Spidart, c'est peut-être un problème de fond, de ce type de système. Je ne suis pas persuadé que ce soit mieux ailleurs. En plus, je suis arrivé il y a deux ans, quasiment au début de Spidart. Je ne veux pas non plus être trop complaisant avec les dirigeants de Spidart, mais bon j'estime que je ne vais pas me barrer comme un malpropre, je vais au moins voir comment ça évolue. Et puis si ça évolue mal, je pense que la solution sera ailleurs, pas sur un site communautaire. Je ne veux pas faire plaisir aux concurrents de Spidart, je suis là pour analyser à notre petit niveau la situation, et essayer de voir ce qui est le mieux pour tous. Quand tu t'engages sur un truc comme ça, il y a le groupe, mais il y a aussi les gens que t'amènes avec toi, les prods. Et au moins nous on sait ce qu'on veut faire de notre pognon, et peut-être que c'était trop ambitieux de la part des gens de Spidart de vouloir aller sur un système aussi large, aussi polyvalent, qui va de la production à la promo, distribution et autre, pour des gens qui sortent de l'école. Après, c'est pas une critique, mais c'est la réalité, on avait affaire à des gens qui étaient novices en la matière.

En même temps, ce n'est pas un défaut d'être ambitieux...


Non non, c'est pour ça que ne je leur tire pas dessus, c'est bien, c'est courageux, c'est tout à leur honneur d'avoir eu l'idée, de s'être lancés, c'est pour ça que pour moi, ça ne restera pas de toute façon un souvenir catastrophique. Après, on ne va pas parler tout de suite au passé, on va laisser les choses avancer, ce qui est sûr, c'est que la situation pour moi ne sera jamais comme elle a pu l'être au départ, où j'étais plein d'enthousiasme et peut-être de naïveté. Maintenant, on va dire que ça m'a remis un peu les choses en place.

Comme beaucoup...


Oui, mais ce qui est positif, c'est qu'une vraie communauté s'est créée. Ce qu'on peut rendre à Spidart, j'allais dire à César, c'est qu'il avait su créer un style assez cool, avec des concerts, des rencontres, c'était plutôt sympa, et c'est sûr qu'au niveau des fans, ça avait plutôt bien pris. Y'a eu pas mal de soirées, de choses qui s'organisaient, notamment à Paris. Tout ça, c'est précieux, ces gens là, ils existent...

Et justement, vous avez dû pas mal discuter avec les fan-producteurs ces derniers jours non
?

Honnêtement, c'est trop tôt pour en parler. Parce que les discussions sont sur le coup de la rage ou de la passion. C'est « ouais, Claramond c'est un salaud, faut le mettre en prison ». Bon. Aujourd'hui, ça tourne autour de ça, où les gens se disent « qu'est-ce qu'on fait ? on se retire ? on reste ? on ne veut pas vous abandonner ». C'est un peu comme un homme et une femme sur un quai de gare, c'est très passionnel, mais je pense qu'il faut laisser les choses se décanter. Aujourd'hui, c'est un peu la panique. Soit les mecs sont en colère et se barrent, soit ils pleurent en nous disant « on vous aime, on veut pas... » Je le dis pas froidement, ça me touche forcément, ça ne me laisse pas indifférent de voir des gens qui nous suivent depuis deux ans, dire qu'ils n'en dorment pas la nuit. Ce qui a fait la force du site, c'est l'affect. La plupart de nos fans, ils viennent pas pour gagner du fric, c'est plus Warholien, ils veulent leur quart d'heure de gloire, partagé avec un artiste, je pense que c'est ça le fond. C'est ça qui est beau aussi, mais c'est ça qui est naïf aussi, un moment donné, la réalité nous rattrape. Andy Warhol, c'est bien gentil, mais c'est de la connerie, on y a pas tous droit...

Et comme Arno Santamaria et Jade, Dory4 compte-t-il rallier sa communauté de fan-producteurs ?


C'est un peu différent, car Arno et Jade ont été produits. On garde contact avec les producteurs, on entretient ça. Après, bon, y'a des discussions sur comment on pourrait faire les choses bien, éventuellement créer un système de souscription ou en tout cas un système qui peut permettre de faire un album en faisant participer les gens, mais pour le coup, en totale transparence. Mais bon, aujourd'hui, c'est un peu trop tôt pour le faire, il n'y a rien de concret. C'est délicat, les critiques sont faciles, mais bon... c'est pas si simple. C'est bien beau de dire qu'il s'est planté, l'ami Claramond, mais nous derrière, on veut pas engager des prods dans un truc où, deux ans plus tard, on se retrouve aussi à dire « merde les gars, on a dilapidé le pognon, on avait pas prévu que... » On est un peu prudent aussi par rapport à ça. L'idée, c'est de poursuivre l'aventure, d'une façon ou d'une autre, mais de façon raisonnée. Les gens se sont fait avoir une fois, l'idée n'est pas qu'on reproduise les mêmes erreurs.

En fait, ma question portait surtout sur l'indépendance et la communauté...


Oui, on peut aussi se regrouper entre artistes, ce serait un peu l'idée, pour mutualiser des choses, notamment sur les dates de concerts. Spidart n'a pas eu le temps de faire, mais on aurait pu imaginer de créer des petits plateaux par affinités artistiques. Nous on a déjà joué avec d'autres artistes dans des soirées privées. On a déjà joué chez des fans aussi. On a déjà fait des apéros. Il y a des choses qui se sont fait spontanément sans Spidart. Et ça, y'a pas de raison que ça ne se poursuive pas. Donc je dirai qu'il y a de l'espoir, on n'est pas mort.

Je tiens à dire que je jette pas la pierre à Spidart et à Claramond en particulier, même si certains vont trouver que je fayotte ou que je suis trop complaisant, mais n'empêche que j'ai pas envie de dire forcément du mal pour dire du mal. Il s'est attaqué à un truc très ambitieux, avec un savoir-faire qui n'était pas forcément à la hauteur. Voilà maintenant on en arrive là, et ce qu'on peut lui reprocher, c'est d'avoir fait l'autruche pendant un peu trop longtemps...  

Merci Jean-Philippe.


Spidart

Ci-dessous, retrouvez le coup de gueule de Jean-Philippe publié dans le forum de Spidart le 21 novembre dernier, alors que les investissements étaient bloqués depuis une semaine, et que la communication était encore au point mort de la part de Nicolas Claramond.

Le coup de gueule de Jean-Philippe (en brut)

Monsieur le Président, cher nico 

Alors, comme ça t'as disparu dans la nature, volatilisé, pfuuuiiittt... comme ça sans crier gare :((

On se connait un peu et tu pourras pas me reprocher de pas croire en ton idée, de pas batailler pour la faire vivre...

Parce que tu vois le pire Nico c'est que ton idée elle est bonne et c'est bien pour cela que j'ai pas envie de croire aujourd'hui que tout va s'arrêter.

Parce que depuis 2 ans Nico j'ai rencontré plein de gens formidables, des artistes, des producteurs. Des gens qui ont du talent bien sûr mais surtout du coeur et de la générosité à revendre. Et tout ça, je crois, ça forme aujourd'hui une belle communauté de valeurs partagés et de rêve projetés... Même que perso je trouve spidart bien plus humain et riche que MMC la vraie fausse major qui en est une sans vraiment l'etre...

Y a qu'a regarder tous ces sourires, ces yeux émerveillés à chaque concert ou rencontre entre artistes et prods... Ça vaut toutes les stocks options du monde ça non ?

Et tout ça Nico c'est grace à qui ?

GRACE A TOI camarade, grace à ton audace d'avoir cru que tout ce rêve était possible malgré ton jeune âge et malgré tout ce qu'on dit sur l'avenir de l'industrie du disque. Et tous ces passionnés que t'as su fédérer autour de toi c'est quoi ça Nico de la merde, des bulles en l'air, de la fumée ??

Alors, aujourd'hui tu vois moi j'ai pas envie de te casser la gueule ni de te traiter d'imposteur... Non sérieux j'ai juste envie de te dire entre 4 yeux que t'as pas le droit de nous laisser comme des CONS comme ça, abandonnés à notre triste sort....

Parce que le moment va venir où ton silence sera trop dur à supporter...

Et ce jour là je m'en irais nico, les yeux embués et le coeur brisé...

Parce que moi, tu vois, j'y crois à ton rêve impossible....

Parce que moi, tu vois, je sais que Nicolas Claramond est un mec qui en a...

Alors vas y Nico puisqu'on est entre homme sans fard et sans tricherie, sors les tes couilles et mets sur la table.

Love & Respect

Faye

PS et puis merde je relis pas

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !