Silverlight permet de lire une vidéo en ligne depuis l'iPhone

Et Apple est tout à fait d'accord 107
Vincent Hermann
silverfightLors de la PDC (Professional Developer Conference), Microsoft avait effectué une démonstration qui avait attiré l’attention. À l’aide d’un serveur particulier, la firme avait montré un iPhone diffusant une vidéo depuis une page Web. Mais comment affiche-t-on une vidéo dans Safari sur l’iPhone ? Réponse : l’éditeur a utilisé sa technologie Silverlight.

Stoppons tout de suite l’emballement des espoirs : Silverlight ne sera pas disponible en tant que tel sur l’iPhone. Il s’agit d’une solution serveur mise au point par Microsoft, la société précisant qu’Apple est au courant et semble être tout à fait d’accord. Il ne faut donc pas comparer l’expérience avec ce que l’on trouve traditionnellement dans une solution Silverlight, c’est-à-dire un client que l’on installe sur Mac OS X ou Windows et qui permet la lecture de vidéos et l’exécution d’applications Web (Apple souhaite que les développeurs utilisent le framework SproutCore pour ces dernières).

iPhone 3GS photos

Brian Goldfarb, responsable expérience utilisateur chez Microsoft, a expliqué à nos confrères de Betanews comment fonctionnait la démonstration : « Nous avons travaillé avec Apple pour créer une solution côté serveur avec les IIS Media Services, et ce que nous faisons est de prendre le contenu encodé pour le smooth streaming et de permettre au possesseur de ce contenu de dire « Je veux qu’il fonctionne sur l’iPhone ». Le serveur va automatiquement rendre le contenu compatible sur l’iPhone, même contenu, même point d’origine. Nous faisons cela avec la balise video du HTML 5, de bien des manières ».

iphone silverlight iphone silverlight

En clair, on crée une page avec une balise video. Bien sûr, le navigateur doit être capable d’interpréter la balise, mais c’est le cas de Safari sur iPhone. Le tout est de fournir un flux vidéo que le système de lecture QuickTime peut comprendre : « Nous convertissons le contenu pour supporter le format MPEG2 v8 que l’iPhone comprend ; nous l’envoyons vers leur format de streaming adaptif. C’est donc le même contenu smooth streaming IIS, le même serveur, le même point d’origine, mais je peux maintenant lire le contenu sans le moindre changement de code, sans réel travail, sur l’iPhone. C’est le point principal pour nos clients ».

La démonstration utilisait Silverlight 4 comme base et montre à quel point l’éditeur de Redmond est sérieux quand il parle d’ubiquité de sa technologie, quand bien même il laisse à Novell le soin de s’occuper de l’implémentation Linux (Moonlight). Un serveur qui héberge le contenu et utilise Silverlight et ses capacités de débit adaptif pour convertir à la volée la vidéo dans un format compréhensible par un appareil particulier : voilà qui devrait intéresser de nombreuses sociétés dans le domaine du multimédia.