Édito : Premium, Indépendance et Liberté

Cette semaine, le maître mot est bel et bien Premium. Outre Deezer, qui tente de se trouver un véritable business-model afin de ne pas dépendre de diverses levées de fonds, il y a bien sûr PC INpact. Les raisons sont d'ailleurs un peu similaires. L'offre Premium pourra ainsi assurer notre indépendance totale, chose rare dans notre secteur, qui tend, comme bien d'autres, aux rachats par de grands groupes et aux fusions et à la perte de la diversité...

Garder notre liberté, dans tous les sens du terme


PC INpact PremiumUn lecteur m'a ainsi récemment fait remarqué qu'il n'appréciait pas nos jeux de mot et qu'il préfèrerait que l'on soit sérieux "comme Tom's Hardware" (ex-Présence-PC). Mais Tom's Hardware, c'est Tom's Hardware, ils ont leurs spécificités, leurs tons, leurs idées, leurs actualités préférées. Et nous avons les nôtres. Différentes, mais pas forcément opposées. Complémentaires peut-être ?

Il est évident que du fait de ces différences, parfois très fortes, certains nous adorent, d'autres nous détestent. Rien de plus normal. Si nous tentions d'être le plus aimés possible, en lissant un maximum nos propos et en rédigeant exclusivement des articles très grand public, peut-être signerons-nous notre arrêt de mort dans l'instant. Cela pourrait sans doute nous apporter plus d'argent facile, mais en tant que journaliste, quel intérêt ?

 C'est d'ailleurs l'une des forces de PC INpact (à mon goût). Voici d'ailleurs comment fonctionne notre site. Réunion à 7h30, notre rédacteur en chef, fixe les priorités à tous les journalistes, engueule ceux dont les articles ont été les moins lus de la veille et oblige ces derniers à compenser en publiant des articles "people". Le maître mot pour les titres des articles est simple : ne surtout pas être précis, et faire le plus racoleur possible. Et bien sûr, si par malheur nous osons critiquer une quelconque société, celle-ci nous appelle dans la minute pour nous obliger à modifier l'article en question, sous la menace de sabrer son budget pub dans nos colonnes.

Ça, c'est tout sauf PC INpact. C'est même son antithèse.

En réalité, chaque rédacteur rédige les articles sur ce qui lui plait. Vous l'avez d'ailleurs certainement remarqué, Marc a "ses" actus, Vincent les siennes, tout comme David et moi-même. Il arrive parfois que l'un empiète sur la spécialité de l'autre, mais ce n'est qu'occasionnel. Ce système a énormément d'avantages.

La liberté, tout d'abord, permet de rédiger des articles "confidentiels". Nous savons à l'avance qu'ils n'auront pas un grand succès, et qu'ils ne feront peut-être même pas 10 000 lectures dans la journée. Eh bien tant pis, nous rédigeons ce qui nous plait, avec plaisir, c'est le plus important. Et puis parfois, vous nous surprenez. Des sujets qui d'habitude font un flop, faute d'intérêt pour la majeur partie d'entre vous, cartonnent. Pourquoi ? Difficile à dire. Un titre plus accrocheur ? Pourtant certains avaient des titres tout à fait classiques et banals. Cela ne s'explique pas, cela dépend probablement d'un concours de circonstance où le rédacteur et vous lecteurs êtes à un moment précis en symbiose sur un même sujet.

Bref, hormis une diversité qui permet de traiter des "gros" (et donc des connus), mais aussi des plus petits, parfois grâce à vous d'ailleurs via vos commentaires ou vos emails, ce système offre un autre avantage : celui de la continuité. Puisque nous avons nos spécialités, nous rédigeons nos articles plus rapidement, avec un recul important, avec la possibilité de faire des comparaisons sur le temps, tout en pouvant compléter les articles grâce à nos réseaux de plus en plus grands.

PC INpact, ça compte (au moins un peu non ?)

 Petit aparté d'ailleurs. Au début, au temps d'INpact-Hardware, nous étions petits et inconnus. Lorsque nous appelions une société ou une personnalité, nous devions longuement nous présenter, que ce soit le site ou nous-mêmes. Nous n'avions aucune crédibilité, et l'accès aux "bonnes" informations était difficile, voire hasardeux.

Aujourd'hui, cela a changé, même si cela crée parfois quelques problèmes quand on appelle certains secteurs, dans la musique notamment.... Des professionnels sont devenus des lecteurs, voire des INpactiens purs et durs. La différence de statut et de crédibilité est notable par rapport à l'époque d'INpact-Hardware. Être cité à l'Assemblée Nationale, passer à la télévision et à la radio, être publié sur Yahoo! News  ou sur les pages actu de Free ou chez nos confrères qui ont le respect des sources génère un cercle vertueux. Par ailleurs, nous ne profitons d'aucune maison-mère pour accroître notre visibilité...

Tout ceci pour dire que nous sommes fiers de notre indépendance, et que cela ne nous empêche pas, loin de là, d'avoir d'excellents contacts et de nombreuses "taupes" dans bien des secteurs. J'en profite d'ailleurs pour envoyer un court message à une grande partie d'entre vous qui travaillez dans les secteurs qui nous intéressent (matériels, logiciels, internet, téléphonie, et bien d'autres) qui hésiteraient encore à nous contacter par email...

Bref, plus le temps passe, et plus nous pouvons rédiger des articles précis, complets. Nous comptons bien poursuivre ce chemin avec une ambition intacte si ce n'est encore plus grande vous le découvrirez dans les mois et années à venir.

Il regarde la pub Free, et il comprend rien au slogan


Bon, et aujourd'hui, pas de coup de gueule ? J'en ai bien quelques uns sous le coude, mais vu cette journée spéciale, aucune complainte en sera faite. Seulement un sourire. Ce sera donc pour la semaine prochaine...

La remarque (pas la question) de la semaine : il paraît que beaucoup de gens n'ont pas saisi la publicité de la filiale d'Iliad : "Il a Free, il a tout compris". Rassurez-moi, vous aviez compris (justement...) que le slogan comprenait (hum) un double-sens ? C'est comme le fameux logo de Carrefour ça...

La statistique de la semaine : comme précisé par Vincent hier, Windows 7 a désormais largement dépassé Windows Vista parmi nos visiteurs, avec plus de 18 % de part d'utilisation, contre 15 % pour Vista.

La semaine prochaine, notez que Mozilla Europe fêtera les 5 ans de Firefox dans ses locaux en Île-de-France, lundi 9 novembre. Déjà 5 ans pour le navigateur qui représente  aujourd'hui près de 60 % de nos lecteurs quotidiens.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !