Couverture 3G : SFR et Orange risquent une lourde sanction

On veut pas d'antenne, mais on veut de la 3G... 96
Si le futur quatrième opérateur mobile français aura des obligations de couverture de réseau, les trois opérateurs actuels sont eux aussi concernés. Orange et SFR, qui ont obtenu leur licence 3G il y a de cela huit ans (en 2001), proposent la 3G à un peu plus de 80 % de la population aujourd'hui. Un pourcentage largement inférieur à leurs obligations, plus proches de 99 %.

antenne bouygues relais GSM démontagePlus précisément, Orange couvre 83 % de la population, contre 80 % pour SFR. Or leur contrat stipule que ces opérateurs doivent respectivement couvrir 98 et 99,3 % de la population. Pourquoi une telle différence dans les obligations ?

Contactée par PC INpact, l'ARCEP nous a expliqué que ces chiffres sont tout simplement basés sur les promesses de ces opérateurs à l'époque. Des promesses non tenues donc, d'autant qu'un délai avait déjà été donné il y a de cela quelques années (pour tous les opérateurs) du fait de la faiblesse des offres de combinés 3G à l'époque.

Résultat, Orange et SFR risquent tous les deux une amende de 600 à 700 millions d'euros, dévoile Les Échos aujourd'hui. Seule solution pour ne pas payer cette énorme amende, respecter leurs obligations au plus vite. Joint au téléphone, l'ARCEP, sans que nous lui posions la moindre question, nous a confirmé l'information, certainement envahi d'appels de journalistes depuis le début de cette matinée.

Bouygues Télécom, qui a obtenu sa licence 18 mois après ses deux concurrents, n'est pas encore concerné par cette mise en demeure de l'ARCEP. Mais si ses obligations ne sont pas tenues, la filiale mobile du groupe Bouygues ne sera pas épargnée non plus dans le futur...

À l'heure où déployer des antennes devient de plus en plus compliqué, la situation est pour le moins étonnante. D'un côté, certains luttent contre les antennes, tandis que d'autres s'agacent de capter la 3G par intermittence, pour ne pas dire jamais. Obtenir un smartphone avec un onéreux abonnement proposant l'accès au Web en illimité n'a en effet que peu d'intérêt en Edge, tant la différence de performances avec la 3G+ est importante...

« Aujourd'hui, il faut entre 18 et 24 mois pour poser une antenne » tente d'expliquer Orange.