Sun licenciera 3 000 employés et rejette la faute sur Bruxelles

Mal en point financièrement et cumulant perte sur perte à l'image d'AMD, Sun Microsystems vient d'annoncer une nouvelle vague de suppression d'emplois. 3000 personnes devront ainsi quitter le navire d'ici un an.

Mysql Sun logoLa raison invoquée ? Non pas les problèmes financiers, mais Bruxelles. L'Europe tarde en effet à donner son aval au rachat par Oracle, qui a posé la modeste somme de 7,4 milliards de dollars sur la table pour s'adjuger Sun Microsystems et Solaris, MySQL, Java, etc.

Or comme le précisait Oracle récemment, afin de mettre une certaine pression sur les épaules de l'Europe, Sun perd 100 millions de dollars par mois supplémentaire tant que l'acquisition n'est pas finalisée...

Faire porter le chapeau aux autorités européennes semble cependant être une excuse bien facile, alors que ces suppressions d'emplois étaient certainement prévues de longue date. Une telle acquisition mène généralement à des suppressions massives d'emplois, que ce soit pour éviter les postes doublons ou tout simplement assainir la société d'un point de vue financier.

Reste que Sun comptait encore l'année dernière plus de 30 000 salariés. Depuis, plus de 5000 (voire 6 000) ont quitté le navire, et 3000 autres suivront donc dans les mois à venir. En deux ans, Sun aura donc perdu entre un quart et un tiers de son effectif...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !