Google Books : un compromis pour les livres orphelins

Dans le monde du livre, il y a des œuvres que l’on appelle « orphelines ». Il s’agit de livres dont le détenteur des droits n’est pas connu ou qui n’est plus édité. Quand Google a lancé son service Books, son intention était claire : scanner un maximum de livres, y compris les orphelins. Mais dans le cas de ces derniers, la firme s’en appropriait les droits d’exploitation. Évidemment, de très nombreuses plaintes avaient été déposées.

google books

Aux États-unis, la chose n’est pas passée. La justice américaine a mis son nez dans l’affaire, et Google a eu le temps de sentir un « certain » degré de réticence. Le plus gros problème formulé à l’encontre du géant de la recherche, est que la manœuvre lui aurait donné virtuellement « une licence exclusive sur des millions de livres ».

Pas question pour Google d’abandonner son vaste projet, déjà bien entamé d’ailleurs. Sans même parler des problèmes spécifiques à la France et à la BNF, la situation est globale. Du coup, la firme de Mountain View veut transiger et parvenir à un compromis. La solution qui se présente actuellement sera d’autoriser Google à continuer à scanner les livres orphelins, mais à ne pas lui donner une licence exclusive d’exploitation. En clair : les concurrents pourront faire la même chose et proposer des services de ce type.

Pour l’instant, une audience est prévue le 7 octobre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !