Tension de l'Athlon II X4 620 : pour un O/C simplifié ?

Bientôt le Sempron à 1.5 V qui tient les 4 GHz facile 52
Comme nous l'avons vu un peu plus tôt dans la journée avec l'Athlon II X4 620 ou même récemment avec un Phenom II X4 965 BE ou avec le Sempron 140, la politique d'AMD concernant la tension de ses CPU est plutôt... large.

Athlon II X2 PhenomAinsi, nous avons pu économiser de nombreux watts rien qu'en abaissant légèrement la tension appliquée au CPU, tout en assurant une parfaite stabilité de la machine.

Les raisons de ce choix peuvent être diverses, mais dans le cas de certains processeurs, comme le X4 620 justement, la tension choisie (1.4 V) peut vite paraître démesurée, surtout lorsque l'on sait que celle de modèles supérieurs est plus faible (le Phenom II X4 955 BE est à 1.34 V).

Nous nous sommes donc demandé si AMD ne cherchait donc pas, tout simplement, à favoriser l'overclocking « simple » de ses CPU. En proposant une fréquence de fonctionnement élevée à la base, le fondeur pourrait ainsi permettre à l'utilisateur moyen de grimper en fréquence sans réellement se compliquer la vie.

Phenom II X4 965 BENous nous sommes donc mis dans la peau d'un overclockeur franchement fainéant et avons mis notre X4 620 sur une carte mère exploitant le couple 790FX / SB750 de chez Gigabyte (la GA-MA790FXT-UD5P).
 

Nous avons mis toutes les valeurs du BIOS par défaut, les tensions sur « Normal » et non sur « Auto » et avons tout simplement fait grimper la valeur du bus HT, sans rien toucher d'autre.

Par défaut, celle-ci est de 200 MHz. Sans altérer la stabilité de la machine, nous avons pu grimper à 256 MHz soit une fréquence de 3.3 GHz au lieu de 2.6 GHz au départ. La consommation de la machine était alors comprise entre 101 watts et 199 watts.

Pour rappel, par défaut elle était comprise entre entre 99 et 178 watts et une fois la tension baissée à une valeur minimale, cela variait entre 95 watts et 146 watts.

Athlon II X4 620 OC Athlon II X4 620 OC

Bref, il semblerait donc en effet que l'overclocking de ces Athlon II soit relativement simple et la tension qui leur est appliquée par défaut n'est pas pour rien dans cette affaire.

Une bonne nouvelle pour les amateurs d'O/C qui ne veulent pas perdre de temps, donc, mais une mauvaise pour ceux qui souhaitent avant tout une machine efficace en terme d'énergie.

Dans les deux cas, néanmoins, ceux-ci devront absolument passer par la case BIOS afin d'obtenir le fonctionnement de leur rêve.