Hadopi 2 : le député Jean Michel (PS), Pro-Hadopi, s'explique

Assemblee Nationale 15 septembre 2009Suite aux votes d'hier après-midi, nous avons interrogé de nombreux députés. Nous avons notamment questionné trois députés qui ont modifié leur vote entre mai (Hadopi 1) et septembre (Hadopi 2), à savoir Dominique Le Mèner (UMP, passé de Pour à Contre), Jean Michel (PS, passé d'abstenu à Pour), et Jean-Pierre Abelin (NC, passé de Contre à Pour).

Jean Michel, le député PS du Puy-de-Dôme, a été le premier à nous répondre. Voici ses explications quant à son vote, opposé à la totalité de son parti (hormis Jack Lang).
 
J'ai toujours été contre le vol et que des sanctions soient prises contre ceux qui pillent les droits d'auteurs n'est que justice. Il est toute de même inquiétant de voir que dans notre société, il est plus important – liberté fondamentale reconnue par le Conseil Constitutionnel (sic) (pauvre Conseil !) - de pouvoir garder une connexion internet que d'être privé d'eau, d'électricité, coupures pour lesquelles il n'est point besoin de s'adresser au juge. Pauvre société !!!
 
Je me suis abstenu en première lecture car je considérais et je considère toujours que l'obstruction du Parti Socialiste apparaît déplacée et dérisoire. Il y a autre chose à faire pour s'opposer véritablement à la droite et sur des sujets plus importants.

L'intervention du juge étant maintenant prévue par ordonnance pénale, j'ai décidé d'approuver le texte.
 
Sur votre dernière interrogation (NDLR : nous lui demandions si son vote ne serait pas mal vu du côté du PS, alors qu'il est le seul, avec Jack Lang, à avoir voté Pour), je pense que les fraudes électorales constatées portent beaucoup plus préjudices au PS vis-à-vis de nos concitoyens tant au niveau national que dans le Puy-de-Dôme, où des fraudes similaires ont été relevées pour la désignation du candidat à la présidence du Conseil Général en 2008, affaire pendante devant la
justice, qui là, a été saisie, audience le 7 octobre 2009, TGI Clermont-Ferrand.

Enfin, il faut bien qu'il y ait quelques socialistes qui aient une colonne vertébrale.
 
Concernant le premier paragraphe, nous pourrions répondre à Jean Michel que les coupures d'eau et d'électricité ne sont réalisées qu'après plusieurs impayées (ce qui n'a donc rien à voir avec Hadopi), et que l'offre est généralement restreinte pour avoir accès à un minimum de confort, avant la coupure définitive. Comparer les coupures d'eau et d'électricité avec l'accès à Internet n'est donc pas pertinent à nos yeux, même si l'on peut comprendre la logique d'un tel raisonnement. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !