4ème licence 3G : Nicolas Sarkozy très réservé sur le sujet

Xavier Niel le serait beaucoup moins 184
Pourtant soutenue par le gouvernement, qui a décidé en début d'année de vendre de façon exclusive la quatrième licence 3G (ou tout du moins un tiers), empêchant les trois opérateurs en place de croquer l'intégralité du morceau, le président Nicolas Sarkozy aurait énoncé quelques réserves sur l'intérêt même de ce quatrième opérateur. 

nicolas sarkozy presseSelon des témoins présents à une réception à l'Élysée et réunissant le président ainsi que divers députés UMP, Nicolas Sarkozy se serait déclaré « assez réservé sur le choix d'un quatrième opérateur de téléphonie mobile » dévoile l'AFP.

« Je suis assez sceptique et réservé sur le choix d'un quatrième opérateur de téléphonie mobile. Car le prix le plus bas n'est pas forcément le meilleur » aurait ainsi affirmé le président lors de cette assemblée.

L'information n'est pas officielle, et les différentes sociétés concernées (dont Free) n'ont pas souhaité commenter ces déclarations.
 
À un mois et demi de la clôture des candidatures, et alors que les arguments anti-4e licence 3G de la part du triumvirat du mobile se sont multipliés ces derniers mois (voir notre best of), les arguments du président laissent songeur. Le futur détenteur de la licence aura en effet besoin d'un maximum d'appui s'il veut survivre parmi Orange, SFR et Bouygues Telecom.