Télécom : Huawei ouvre un centre de recherche en France

Le Chinois Huawei, équipementier télécom concurrent notamment d'Alcatel, vient de faire savoir qu'il comptait passer la vitesse supérieure en France, pays hôte de son bureau pour l'Europe de l'Ouest. Un centre de recherche fondamentale dans les télécoms, son tout premier dans nos contrées, complétera son centre de recherche appliquée dès la fin du mois.

Huawei D100 3G Wi-FiBasé à Cergy-Pontoise, ce centre devrait recruter à terme, d'ici quelques années, environ 200 personnes, alors que Huawei compte déjà 250 employés dans l'Hexagone, depuis son lancement en 2003.

Mais pourquoi vous parler de Huawei dans nos colonnes, alors que ce sujet si précis n'est généralement pas notre intérêt premier sur PC INpact ? La cause est simple, Jean Bernard Levy, le président du Directoire de Vivendi (maison-mère de SFR), critiquait il y a peu Iliad, avançant qu'il utilisait des produits chinois (en l'occurrence d'Huawei), développant donc les intérêts chinois, et non français (avec Alcatel).

« Sur le terrain, il me revient que Free envisagerait de n’acheter que du matériel chinois financé par la Banque nationale d’exportation chinoise. Est-ce bien opportun au moment où Alcatel rencontre tant de difficultés ? »

Cette pique envers Free, société la plus à même de disposer de la quatrième licence 3G – même si à l'heure actuelle, rien n'empêche un concurrent de déposer sa candidature – n'avait donc rien d'hasardeuse. Un peu à l'instar des critiques de Martin Bouygues sur les conséquences sur l'emploi, suite à la possible arrivée sur le marché du mobile du seul grand FAI français encore indépendant.

 Si Iliad est en effet un partenaire important d'Huawei, ce depuis 2003, l'ouverture de son nouveau centre de recherche fondamentale a-t-elle un lien avec le quatrième licence 3G ? Probablement pas, cependant, aux détours de nos recherches, nous avons remarqué que cet équipementier télécom a (ou avait) pour principaux clients :
  • Vodafone (qui dispose de part chez SFR)
  • LDCom (Neuf Cegetel, donc encore SFR)
  • Bouygues Telecom
  • Iliad (Free)
  • British Telecom (BT Group)
  • Telefónica 
Huawei dispose aussi d'accords avec Orange, ces derniers ne concernent cependant pas France Télécom (hormis pour quelques composants), mais seulement ses filiales étrangères (notamment en Pologne et en Belgique). Tous les opérateurs mobiles français (Orange y compris) utilisent cependant certains produits développés par le Chinois, notamment ses mobiles, et ses cartes et clés USB 3G.

Finalement, si Vivendi pointait l'utilisation "exclusive" d'Huawei pour les futurs équipements d'Iliad (ce qui n'est pas certain), cela ne l'empêche néanmoins pas de réaliser des affaires avec l'équipementier chinois... 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !