Street View en Suisse : Google promet des améliorations

L'affaire Google Street View en Suisse continue. Après avoir été accepté, pour finalement être quelques jours après refusé pour cause de mauvais "floutage", au point de forcer le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (sorte de CNIL suisse) à exiger le retrait du fameux service de Google, voilà que ce même PFPDT va examiner à nouveau le cas de Street View.

Une meilleure "anonymisation"


suisse interdiction google street view mapsGoogle a en effet présenté hier au PFPDT ses propositions d'améliorations de Google Street View, améliorations qui devraient être mises en place dans les semaines à venir.

« Le PFPDT examinera dans les jours à venir si les mesures proposées par Google assurent une protection adéquate de la sphère privée » explique Hanspeter Thür, le préposé suisse.

Comme précisé la dernière fois, le préposé souhaite que Google anonymise comme il se doit les visages ainsi que les plaques d'immatriculation. Le géant du Web précisera aussi l'horaire de passage de ses Google Cars a-t-on appris auprès de la presse helvétique.

Le PFPDT donnera son avis la semaine prochaine.

Face à une telle situation, « Google ne mettra pas d'autres régions en ligne jusqu'à ce que toutes les questions encore en suspens soient clarifiées ».

Selon LeMatin.ch, plus d'un millier de réclamations durant la première semaine d'exploitation en Suisse a été envoyé à Google. D'où la vive réaction du préposé suisse.

Street View, le droit à l'image, et l'armée suisse...


Toujours concernant Street View et la Suisse, le site suisse-allemand Tagesanzeiger explique que le préposé a récemment soumis sa situation au tribunal fédéral afin de savoir si oui ou non le droit à sa propre image existe encore. Le préposé a ainsi demandé que la loi se durcisse et s'adapte à Internet, afin d'imposer aux sociétés comme Google une autorisation préalable.

Enfin, le site suisse TSR a dévoilé fin août que le Département fédéral de la défense est en train d'examiner les images de Google Street View « pour s'assurer qu'aucun secret militaire ne soit dévoilé ». L'armée suisse – différente de la Garde suisse pontificale – contactera Google, même « s'il n'y pas d'urgence » précise le DDPS, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !