Le P2P, un outil marketing international pour la musique

De nombreux groupes de musique ont réussi par le biais du téléchargement à se faire un nom, voire à profiter de ce marketing viral pour toucher une cible qui ne les aurait sans cela jamais découverts.

Bien que la majorité des artistes sous contrat avec des majors soit opposée au partage de fichiers, le groupe canadien Great Lake Swimmers estime bien plutôt que le P2P est un bouche à oreille mondial. Et de se féliciter même de ce que le piratage leur a apporté un public plus large.

Inutile de revenir sur les positions de grosses stars comme Prince ou Metallica : leur opinion quant au partage de fichiers est sue, et largement affirmée. Mais pour les petits, le partage est avant tout un instrument promotionnel très efficace.

Pour le chanteur et leader du groupe Great Lake Swimmers, certes, ce système n'est pas à encourager. Et il préférerait de loin que les fans se procurent leurs albums par des sources légales. Cependant, il est en accord avec l'attitude des pirates, puisque ces derniers favorisent largement le bouche à oreille et participent, à leur manière, au succès commercial du groupe.


Dans une interview, Tony Dekker se souvient des concerts donnés lors d'un festival de musique en Ontaria, en 2008. Durant leur prestation, Robert Plant, grand nom de la musique, a émis un avis favorable sur leurs créations. Si cela a participé à leur réputation, la transformation de leur vie est venue avec les tournées, réalisées dans des salles de plus en plus importantes, et un marketing d'un tout nouveau type. 

Pour Dekker, c'est bel et bien le P2P qui a favorisé cette notoriété et a permis au groupe de dépasser de loin ses racines canadiennes pour toucher un public au niveau international. Great Lake Swimmers avait dépassé le cadre national et se faisait des fans dans le monde entier. Le village global avait fait son oeuvre.

« Les gens peuvent partager des idées, des fichiers de musique et tout le reste, et je pense que c'est une bonne chose », ajoute Tony. D'autant meilleure que leur groupe n'a jamais eu une grosse maison de production pour les appuyer. Il suffit de gratter et creuser un peu pour trouver ce que l'on aime, ou ce vers quoi l'on tend, en somme.

Et avec les combats menés çà et là par les majors pour lutter contre le piratage, parvenir à trouver des groupes intéressants et qui plaisent devient une gageure plus cruciale que jamais.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !