La Suisse exige le retrait immédiat de Google Street View

Surveillé de près voire très critiqué par un grand nombre de pays (en France, au Royaume-Uni, au Japon, etc.), le service Google Street View s'est vu sommer de se retirer de Suisse par le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT). Ce dernier, équivalent helvétique de la CNIL est chargé notamment de surveiller les organes fédéraux et conseiller les personnes privées.

suisse google street view« Le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Hanspeter Thür, exige de Google Inc de retirer immédiatement le service en ligne Google Street View concernant la Suisse » demande tout simplement le PFPDT.

« Les nombreuses informations reçues du public et les recherches qu'il a effectuées démontrent que Google Street View ne respecte pas les conditions fixées par le PFPDT pour la protection de la vie privée. »

Les arguments sont similaires aux autres pays. LE PFPDT pointe notamment les visages et les plaques d'immatriculation encore visibles ou mal floutées.

Le Préposé fédéral appelle donc Google à améliorer immédiatement son service fraîchement disponible en Suisse afin d'être conforme à l'ordre juridique suisse.

Monsieur Thür, le Préposé, doit rencontrer Google en ce début de la semaine afin de régler ce contentieux.

En attendant, le PFPDT propose sur son site une page dédiée à Google Street View afin d'informer les Suisses sur les risques de ce service. « Il est possible que vous (...) soyez photographié(e) (...) il vous suffit donc de repérer ces véhicules bien visibles et de vous comporter en conséquence » précise ainsi le site.

On notera que le Préposé s'est finalement contredit, puisque dans ce document, publié quelques jours avant la demande du retrait de Google Street View, nous pouvons lire le passage suivant.

Le PFPDT considère-t-il que le service Google Street View est conforme à la protection des données ?

Oui, dans la mesure où les conditions négociées avec Google sont remplies. Le PFPDT a examiné de près le service Google Street View et estime que le traitement des données tel qu'il le prévoit est conforme à la loi sur la protection des données.
 

Le PFPDT avait cependant prévu une possible intervention de sa part au cas où... :

S'il devait toutefois s'avérer contre toute attente, lorsque le service sera opérationnel, que le processus d'anonymisation présente des lacunes considérables et qu'un grand nombre de personnes sont reconnaissables sur Google Street View, le PFPDT prendra les mesures nécessaires pour assurer la protection des données. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !