L’UE investit dans la LTE Advanced, l'internet mobile ultrarapide

Bientôt dans nos campagnes 43
L'UE vient d’annoncer qu’à partir du 1er janvier 2010, elle investirait 18 nouveaux millions d'euros dans le futur internet mobile ultrarapide. « La Commission européenne vient de décider d'engager un processus de financement de la recherche sur la technologie LTE (Long Term Evolution) avancée, qui permettra d'atteindre, pour l'internet mobile, des débits jusqu'à cent fois supérieurs à ceux qu'offrent les réseaux 3G actuels » explique Bruxelles.

europe Pour Viviane Reding, commissaire chargée des télécommunications et des médias, pas de doute, cette « technologie va transformer les téléphones mobiles en puissants ordinateurs portables. Des millions de nouveaux utilisateurs pourront bénéficier d'un accès ultrarapide à l'internet sur leur appareil portable, où qu'ils se trouvent. Cela créera des possibilités sans précédent et des perspectives de croissance considérables pour l'économie numérique. » Un avenir bien rose, assez éloigné du bourbier que connaît la question des licences 3G en France par exemple...

La LTE (Long Term Evolution) offre un internet mobile avec des débits pouvant atteindre 100 mégabits par seconde. Elle est en test dans certains pays européens, comme la Finlande, l’Allemagne, la Norvège, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni, et devrait être disponible pour un usage commercial en Suède et en Norvège dès le premier semestre 2010.

L’Europe a déjà mis 25 millions dans ce projet, notamment pour le financement des travaux de recherche sur l'optimisation et la normalisation et ce sont donc 18 millions de plus qui sont rajoutés dans l’escarcelle. Ils financeront la recherche sur la version améliorée de la LTE, la LTE Advanced. Là, les chiffres font tourner la tête puisque le débit pourra atteindre 1 gigabit par seconde.

La LTE profitera du dividende numérique, ces fameuses fréquences libérées par le passage de la télévision analogique à la télévision numérique. « Dans le monde entier, d'importants constructeurs et opérateurs de téléphonie mobile tels qu’Orange, TeliaSonera, T-Mobile, AT&T, NTT-DoCoMo, Verizon, Alcatel-Lucent, Ericsson, Huawei et Nokia Siemens Networks se sont déjà engagés à utiliser la norme LTE. Selon les analystes, d'ici à 2013, les opérateurs devraient, à l'échelle mondiale, avoir investi près de 6 milliards d'euros (8,6 milliards de dollars) dans les équipements LTE ».