2 iPhone 3G voient leur écran se fissurer en Bouches-du-Rhône

Selon La Provence, deux iPhone 3G ont récemment connu une drôle de situation : leur écran s'est soudainement fissuré de toute part, sans crier gare. Mieux encore, l'appareil fonctionne encore (au moins dans l'un des deux cas), confirmant qu'il ne s'agit pas d'un problème de batterie, ou de surchauffe d'autres composants indispensables au bon fonctionnement de l'appareil.

Apple : "Ce n'est pas possible"


iPhone transformé en iCraquelé Si les cas de surchauffe de batteries ne sont pas rares, et ce peu importe les marques, cette histoire d'écran fissuré a de quoi surprendre. Vendredi dernier, à Aix-en-Provence, l'iPhone 3G d'une jeune fille de 17 ans commence ainsi à faire de drôles de bruits. 

« Je l'avais dans la main et l'écran a commencé à se fissurer », expliquera Delphine. Son petit ami, présent au moment des faits, s'est alors approché afin de mieux comprendre ce drôle d'évènement, et reçoit, sans gravité aucune heureusement, un minuscule morceau de l'écran dans l'oeil.

L'iPhone était-il tombé peu de temps auparavant ? Est-ce un véritable iPhone et non une mauvaise copie ? L'appareil était-il brûlant au moment des faits ? Selon les deux jeunes gens, rien de tout cela.

Du côté d'Apple, contacté par La Provence, la surprise est grande. Si les cas de surchauffe peuvent arriver, celui de l'écran multi-fissuré est une première. « Nous n'avons jamais entendu parler d'un iPhone qui ait explosé » avancera ainsi Apple France, qui jugera donc ce cas comme isolé.

La mère du jeune homme touché à l'oeil, a pour sa part été extrêmement déçu par la réponse d'Apple, et compte bien porter plainte suite au déni de la société. « La personne qui m'a répondu m'a certifié que ce n'était pas possible, qu'il n'était pas au courant qu'un iPod avait explosé à Liverpool. Il m'a même rétorqué que si je me fondais sur les informations fournies par Google, j'apprendrais aussi que les extraterrestres existent. (...) J'ai fini par lui raccrocher au nez. »

Un deuxième cas dans les Bouches-du-Rhône


Mais peu de temps après, un lecteur de La Provence, habitant cette fois Marseille, contacte le fameux quotidien, expliquant avoir vécu une situation similaire. Le "cas isolé" d'Apple ne le serait finalement pas ?

Ici, le cas est quasi identique, hormis que Edouard, l'homme en question, n'a strictement rien reçu dans l'oeil. L'écran s'est ainsi fissuré de toute part fin juillet (contre début août pour le cas présenté ci-dessus).

Si Edouard a bien précisé qu'il n'y avait eu là aussi aucune surchauffe, il a néanmoins avoué que son iPhone 3G était tombé... quatre mois auparavant.

Là encore, le SAV d'Apple France n'a pas été des plus diplomates avec ce monsieur : « Le service après-vente de la firme m'a demandé de leur envoyer une photo. Après diagnostic de leurs ingénieurs, ils m'ont répondu qu'ils ne pourraient le changer car ce genre de casse ne pouvait être dû qu'à un choc. »

Plus "amusant", l'iPhone d'Edouard fonctionne quasiment normalement : « Seule la fonction permettant de zoomer sur une carte en l'agrandissant à deux doigts est moins bien détectée. À part ça, il marche comme avant. »

La Provence a profité de sa présence sur place pour rencontrer le jeune homme et filmer son appareil

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !