Violet (Nabaztag) cherche rapidement un repreneur MàJ

Petit lapin abandonné cherche futur maître 226
MàJ : si Violet ne trouve finalement aucun repreneur avant le 4 septembre, ses clients pourraient bien s'occuper du travail. SaveNabaztag.com a ainsi été créé afin de réunir les Internautes. Le but est d'atteindre 2 millions d'euros d'ici la date fatidique. Pour le moment, le site n'a récolté que 16 000 euros...


Article du 12 août 2009.


La célèbre société française Violet, connue principalement pour son lapin parlant et connecté Nabaztag, va mal. De puis près d'un mois et demi, la firme cherche ainsi un repreneur. Si ce dernier ne se présente pas, la société pourrait bien clore définitivement ses portes.

Comptant une quinzaine de salariés, Violet a vu son chiffre d'affaires fortement reculer en 2008, passant de 3,17 millions d'euros en 2007 à 2,2 millions d'euros l'année dernière. Et le début de l'année 2009 n'a semble-t-il pas été suffisant pour redresser la situation.

Créé en 2003, Violet a marqué les esprits en 2005 en lançant son Nabaztag, petit lapin onéreux et assez gadget, autonome, capable de se connecter par Wi-Fi, de lire vos messages (en 35 langues), de jouer de la musique, de lire les livres munis d'une puce RFID, d'annoncer des informations (météo, etc.), etc.


Outre le Nabaztag, Violet a lancé ces dernières années de nombreux autres produits (Mir:ror, Nano:ztag, Ztamp:s, Book:z, etc.), avec toujours la même optique : relier le virtuel au réel. 

« Violet est né d'un constat : il existe aujourd'hui un fossé de plus en plus profond entre le monde virtuel, cet univers qui s'étend au-delà de nos écrans d'ordinateurs et le monde physique dans lequel nous vivons » explique ainsi la société sur son site.

Le rêve de Violet ? Offrir « un monde qui ne monopolise pas que le regard, mais passe par tous les sens : la vue, l'ouïe, le toucher, le geste, la parole, l'odorat. Un environnement qui n'est pas une métaphore de notre environnement, mais sa tautologie. Un monde sur lequel on ne clique pas, mais dans lequel on vit. »

Ce rêve pourrait bien s'arrêter d'ici quelques mois.

Violet a été mis en redressement judiciaire le 30 juin dernier.

Les éventuels repreneurs ont jusqu'au 4 septembre prochain pour déposer leur candidature.