Mobile en France : 99,82% de la population, 97,75% du territoire

Si la zone de couverture de la 3G ne cesse de croître, l'ARCEP a tenu à revenir sur la deuxième génération mobile (GSM), indispensable pour tout simplement téléphoner. Ainsi, au 1er janvier 2009, les zones noires, à trois opérateurs (Orange, SFR et Bouygues Télécom), représentent 97,8 % de la population couverte en métropole.

En cumulant les zones noires aux zones grises, à un ou deux opérateurs maximum, 99,82 % de la population est couverte. Plus précisément, 1,5 % de la population jouit de deux opérateurs, tandis que 0,49 % n'en a qu'un seul et unique.

Reste ainsi ces fameuses zones blanches, avec strictement aucun opérateur. Représentant 0,18 % de la population, soit près de 100 000 personnes en France, ces zones ne concernent évidemment pas les grandes villes et les départements très peuplés.

2G zones blanches2G zones blanches
Hautes-Pyrénées à gauche. Lozère à droite.

Concrètement, les zones blanches sont principalement situées en montagne – voir nos captures très explicites des Hautes-Pyrénées et de la Lozère.

Les chiffres de la Lozère sont d'ailleurs symptomatiques : Orange couvre 83,3 % du territoire, et 97,9 % de la population. SFR couvre 72,9 % du territoire, et 95,1 % de la population. Quant à Bouygues Télécom, il couvre seulement 68,7 % du territoire, et 94,3 % de la population. 

La Haute-Corse, avec un taux de couverture de la surface de 67,6 % par Bouygues Télécom (contre 82,7 % pour Orange), n'est pas en reste.

A contrario, à Paris (75), ces trois opérateurs couvrent 100 % du territoire, et donc forcément, 100 % de la population. Et bien d'autres départements sont couverts à 100 % (ou 99,9 %).

France zones blanches 2G
Les zones bleues sont en fait les zones blanches (sans opérateur).

Sur tout le territoire, Orange atteint 99,57 % de la population et 95,9 % de la surface. SFR, pour sa part, couvre 98,7 % de la population, et 91,3 % du territoire. Enfin, Bouygues Telecom couvre un niveau équivalent de la population (98,7 %), mais occupe une surface légèrement inférieure (90,6 %).

Concernant la surface, 86 % est occupé par les trois opérateurs (les zones noires), 11,75 % par un ou deux opérateurs (les zones grises), et 2,25 % du territoire est en zone blanche. Orange tire son épingle du jeu concernant les zones grises, puisque l'opérateur n'est absent que de 0,3 % en population et de 1,9 % en territoire, contre 1,13 % pour SFR et 1,15 % pour Bouygues Télécom en population, et 6,5 % pour SFR et 7,1 % pour Bouygues Télécom en surface. Les différences entre l'opérateur historique et ses concurrents sont donc importantes. 

Enfin, selon l'ARCEP, « sur les 96 départements métropolitains, 88 départements comptent moins de 1 % de leur population en zone blanche, et 45 moins de 0,1 %. En termes de surface, 58 départements ont moins de 1 % de leur territoire en zone blanche, et 83 départements moins de 5 %. »

L'ARCEP publiera en automne prochain un bilan de la couverture mobile 3G. Près de 75 % de la population est déjà couverte en 3G.

Si vous souhaitez connaître précisément le niveau de couverture 2G de votre département, rendez-vous sur cette page de l'ARCEP, des PDF détaillés département par département sont disponibles. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !