Newsgroups : Allonews ferme ses portes suite à une plainte

"Internet est une jungle, il faut le contrôler" 119
Si le P2P est souvent visé par les ayants droit, la guerre contre les newsgroups n'est pas en reste. Ainsi, après le géant Usenet récemment, le fournisseur d'accès de newsgroups français AlloNews a annoncé hier devoir cesser ses activités.  

AlloNews newsgroups « Une plainte à l'encontre de notre service a été déposée » explique le site. « L'équipe a ainsi décidé de fermer définitivement le service par prudence vis-à-vis de ses clients et vis-à-vis d'elle-même. »

Plus précisément, les serveurs d'AlloNews fonctionneront encore jusqu'au 5 septembre prochain, afin de ne pas léser complètement ceux ayant souscrit une offre récemment. « Nous ne pouvons les laisser davantage » en service regrette AlloNews. Le support sera bien évidemment assuré durant ces 30 prochains jours.

Comprenant de très nombreux groupes, AlloNews s'est rapidement fait un nom, grâce à ses multiples offres  : limitées (en Go), à court terme (48h, 60h, à la semaine) et à long terme (au mois). La possibilité de payer par Allopass a aussi fortement participé à son succès.

La source de la plainte n'a pas été précisée, mais il est fort probable qu'elle vienne d'un représentant d'ayants droit, les contenus illégaux transitant via AlloNews étant nombreux.

Nous tentons actuellement d'en avoir plus sur cette fermeture.