4e licence 3G : France Télécom (Orange) conteste bien son prix

France Télécom (Orange) mettra donc bien ses menaces à exécution. Le tarif de 240 millions d'euros pour le tiers de la quatrième licence 3G ayant été confirmé par le gouvernement en vue de l'appel d'offres, l'opérateur historique vient de confirmer à son tour qu'il saisira la Commission européenne à Bruxelles afin de contester ce prix.

"Un avantage accordé au quatrième entrant"

malheureux dépit dégouté lose « Sur la base du prix publié par le Journal Officiel ce matin, France Télécom va saisir la Commission européenne pour aide d'Etat, c'est-à-dire avantage accordé au quatrième entrant par rapport aux trois autres détenteurs de fréquences mobiles » a précisé l'opérateur à l'AFP.

En juin dernier, Orange annonçait cependant déjà la couleur : « S'il s'avérait que la redevance était proposée à un niveau bien inférieur à celle acquittée par les trois opérateurs en place », Orange initierait alors des « actions contentieuses pour le faire constater » indiquait ainsi un porte-parole au Figaro. 

À combien devrait être fixée cette licence pour Orange ? La somme de 619 millions d'euros est évidemment avancée, soit précisément l'argent dépensé par Orange, SFR et Bouygues Télécom pour obtenir leur licence respective.

400 millions ? 619 millions ? 1,3 milliard ?


On se rappellera cependant que lors des auditions menées par la Commission des participations et des transferts afin de vérifier si oui ou non la somme de 206 millions était "juste", d'autres chiffres avaient été avancés.

Orange avait ainsi fait exploser la banque en annonçant qu'il faudrait débourser 1,3 milliard d'euros pour obtenir ce tiers de licence. Non, il n'y a pas d'erreur. Bouygues Télécom et SFR avaient pour leur part été plus sages, valorisant la licence à plus de 400 millions d'euros pour le premier, et entre 450 et 500 millions d'euros pour le second.

L'ARCEP ayant jusqu'au 29 juin 2010 pour attribuer la fameuse licence, cet épisode pourrait-il à nouveau repousser l'échéance ? Pas forcément, le souhait de l'ARCEP étant de nommer officiellement le nouvel entrant d'ici janvier 2010, s'accordant donc au moins cinq mois d'études et de réflexions, soit à peu près le temps qui avait été utilisé par l'autorité pour accorder cette même licence au début du siècle à Orange, SFR et Bouygues Télécom.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !