Affaire Guns N' Roses : le blogueur condamné

chinese democracy Un blogueur résidant à Los Angeles avait diffusé avant sa sortie officielle les titres du nouvel album de Guns N' Roses, et fut poursuivi par le groupe peu après. Nous étions le 28 août 2008 et personne n'avait pu à l'époque endiguer l'hémorragie, de sorte que le Net avait fait son office, en redistribuant tout l'album à droite et à gauche.

Encourant une peine de 3 ans de prison, pouvant aller jusqu'à 5 ans, s'il était prouvé que cette action avait une visée commerciale, le blogueur paraissait en septembre devant une cour préliminaire. Et la décision de justice est tombée hier : pour la diffusion de neuf titres, il aura finalement été condamné à deux mois de confinement à domicile, avec une période probatoire d'une année.

En outre, Kevin Cogill doit encore apparaître dans un organisme de lutte contre le piratage. Ayant plaidé coupable en décembre 2008, sous l'accusation de violation du droit d'auteur, conformément aux lois fédérales, il risquait également 100.000 $ d'amende pour avoir proposé cinq mois avant la sortie Chinese Democracy sur le site Antiquiet.com.

La source de ces chansons n'est pas encore identifiée, a annoncé un porte-parole du DoJ (département de la justice des USA).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !