La France s’arme d’une agence contre les attaques informatiques

Pirate bye ! 73
Au Journal Officiel du jour a été publié le décret créant un nouveau service à compétence nationale : l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Cette agence avait été prévue par le livre blanc sur la défense nationale de 2008 qui réclamait une structure mettant « en œuvre une capacité centralisée de détection et de défense face aux attaques informatiques ».

casque piratage

Rattachée au secrétaire général de la défense nationale, et donc au premier ministre, cette agence avait été prévue par le Livre blanc de la défense de 2008. L’ANSSI a des missions larges dans le domaine de la sécurité informatique. Ainsi, c’est elle qui va concevoir, faire réaliser et mettre en œuvre « les moyens interministériels sécurisés de communications électroniques nécessaires au Président de la République et au gouvernement ». En clair, blinder ce secteur ultra-sensible. Mais ce n’est pas tout, c’est aussi cette agence qui va animer et coordonner les travaux interministériels en matière de sécurité informatique. A ce titre, elle aura pour mission d’élaborer les mesures de protection adéquates tout en veillant à leur application, notamment grâce à un pouvoir d’inspection.

Ses compétences ne s’arrêtent pas là puisque cette forme de NSA française devra aussi mettre en œuvre un système de détection précoce des attaques informatiques contre l’État. « Le réseau Internet devra être considéré comme une infrastructure vitale et un effort important devra être mené pour améliorer sa résilience » exposait le livre blanc de 2008. Aussi, cette agence participera aux négociations internationales pour assurer la liaison avec ses homologues étrangers et assurera la formation des personnels qualifiés de l’État.

Enfin, elle délivrera des agréments pour les systèmes verrouillant les informations couvertes par le secret de la défense nationale. Cette structure aura par exemple un rôle de certification en matière de signature électronique ou dans la délivrance des autorisations et la gestion des déclarations dans le domaine de la cryptologie.

Plus largement, l’ANSSI « contribue à la promotion des technologies et des savoir-faire nationaux en matière de sécurité des systèmes d’information ». Cette agence aura bientôt son site à la page www.anssi.gouv.fr/. Elle sera présentée jeudi, en fin de matinée, dans le cadre d'une conférence de presse.