Pas de jeu en réseau local pour Starcraft II, contre le piratage

Un ouragan chez les fans Blizzard 504
Le site Joystiq confirme bien que le mode de jeux en réseau local vient d'être éliminé, exterminé, rasé, annihilé de prochain titre phare de Blizzard : Starcraft II.

Ce titre, qui prend traditionnellement tout son intérêt dans les confrontations en réseau, dont la première édition est encore jouée en compétition réseau local dans des stades pleins en Corée du Sud, sera donc vierge de tout mode de jeu en réseau LAN dans sa seconde édition. Starcraft II ne pourra être joué en réseau que sur Internet, via la plateforme Battle.net, que Blizzard veut imposer.

starcraft

Bob Colayco, porte-parole de Blizzard face à la presse, vient de le confirmer officiellement : “Nous ne prévoyons actuellement pas de gérer le LAN au sein de Starcraft II, car nous concevons Battle.net en tant que destination idéale pour le jeu multijoueur avec Starcraft II et tous les futurs jeux de Blizzard. Ce fut une décision difficile pour nous, mais nous sentions que nous écarter du jeu en LAN en dirigeant nos joueurs sur une version améliorée de Battle.net était la meilleure solution pour assurer la qualité du jeu multijoueur et la protection contre le piratage.

La déclaration va donc même plus loin : le LAN sera supprimé de Starcraft II, mais aussi de tous les futurs jeux de Blizzard. On pense tout de suite à Diablo III, qui devra aussi certainement passer par le Net pour être joué à plusieurs. Nul doute que la motivation majeure de ce véritable sacrifice est la préservation de Blizzard contre le piratage, suivie par une volonté d'imposer Battle.net comme une plateforme de jeu en ligne digne de concurrencer un monstre comme Steam.

Des motivations purement commerciales donc, certainement imposées par le nouveau papa de Blizzard, l'empire Universal. On remerciera ces financiers du côté obscur, qui ont vu en World of Warcraft un beau modèle de poule aux oeufs d'or grâce à sa nature impiratable. Seul problème : Starcraft et Diablo ne sont pas des MMO.

Les révoltés pourront signer une pétition contre la décision de Blizzard, sur cette page.