Amazon MP3 France : le point avec le directeur Entertainment

C'est pas une interview à 2,99 euros 165
Hier, Amazon France a frappé fort en ouvrant sa boutique MP3 avec des albums à 2,99 € (exemple ci-contre) et des singles à 0,49 €. Suite à ce lancement en fanfare, nous avons interrogé ce matin François Nuyts, directeur Entertainment d'Amazon France (films, musiques, logiciels et jeux vidéo).

5,5 millions de titres, et bientôt plus encore

Amazon MP3 Melody Gardot Après les États-Unis fin septembre 2007, le Royaume-Uni en décembre dernier et l'Allemagne en avril, la France est donc le quatrième pays à accueillir la plateforme Amazon MP3. Selon François Nuyts, cette arrivée dans l'Hexagone est le fruit de plusieurs mois de négociations.

Proposant dès sa sortie un catalogue important de 5,5 millions de titres, Amazon MP3 France augmentera fortement dans les semaines et mois à venir ce nombre nous assure le directeur divertissement du géant du Web.

Combler les attentes des internautes avec une offre variée

Sans donner de chiffres précis, François Nuyts explique la vision de sa société sur le marché du téléchargement légal : « Le but est d'avoir une sélection large, pour ceux ayant des goûts très spécifiques. Par exemple, le but est de fournir aux Français des titres allemands. »

En somme, pour contrer le téléchargement illégal, il faut non seulement fournir les musiques les plus connues (des grandes majors et des indépendants les plus importants), mais aussi lier des accords avec un maximum d'indépendants, notamment les plus petits. De longues et fastidieuses négociations doivent donc immanquablement être réalisées pour atteindre un tel objectif d'éclectisme.

Continuer les promotions ?

Concernant les fameuses promotions incroyables proposées par Amazon MP3 France (2,99 €), qui prennent normalement fin le 5 juillet prochain, François Nuyts nous a surpris en nous annonçant que « cela peut évoluer, en fonction des attentes des consommateurs ». Une reconduction de ces promotions, au succès semble-t-il important (le top vente le prouve), est donc de l'ordre du possible.

Mieux encore, à l'instar de ce que la concurrence propose (iTunes Store, etc.), offrir gratuitement certains titres est une possibilité nous assure-t-il.

Pensez à sauvegarder vos téléchargements

Autre sujet important, nous lui avons posé la question suivante : « Si un client perd un fichier par mégarde, est-il possible de le récupérer ? ». Sachant que FnacMusic propose à ses clients de re-télécharger un même morceau, peu importe quand vous l'avez acheté.

Réponse de l'interressé : « Les fichiers étant sans DRM, il est aisé de les copier. L'utilisateur peut donc facilement sauvegarder ses téléchargements. » Contrairement à FnacMusic, Amazon MP3 ne propose pas de récupérer son dû, jugeant que le manque de DRM permet de sauvegarder soi-même ses achats. Cependant, à l'instar d'un colis perdu, le service client d'Amazon pourrait arranger les choses nous assure-t-on.

Du lossless ? Et pourquoi pas ?

Autre question : Le téléchargement sans perte (lossless) est-il envisageable ? « On va écouter nos clients. Mais notre choix actuel (MP3 VBR 256 kbps) est un bon compromis qualité/poids » nous a expliqué François Nuyts, qui ne rejette donc pas l'idée en bloc.

Enfin, concernant la journée d'ouverture d'hier, « le bilan est très positif, mais c'est un peu tôt encore, nous ne sommes qu'au deuxième jour » juge le directeur divertissement d'Amazon France, qui n'a pas souhaité nous divulguer aucun chiffre (que ce soit pour hier, ou en terme d'objectif) et ce, malgré nos insistances.