Nadine Morano attaque une internaute pour « hou la menteuse »

Nadine se moque 540
On se souvient qu’en mars 2009, Nadine Morano avait envoyé à DailyMotion et YouTube une demande visant à obtenir « en urgence la date, l'heure et les adresses IP utilisées et tout élément d'identification, pour la mise en ligne des commentaires ci-joints des internautes, dont les pseudonymes suivent ». Dans la réquisition judiciaire s’en suivait donc une liste de pseudos. Trois mois plus tard, Sud Ouest révèle ce cas d’une mère de famille de Saint-Paul-Lès-Dax qui fait partie des personnes identifiées. Et l’on en sait désormais un peu plus sur la gravité des faits.

Dominique Broueilh , une internaute, sera entendue le 11 juin par un OPJ (officier de police judiciaire) du 36 Quai des Orfèvres, en fait la brigade de répression de la délinquance contre la personne. Nulles Twin Tower, nulle autre attaque terroriste ou mafieuse. En fait, elle est convoquée pour « injures publiques envers un membre du ministère ». Il est reproché à cette femme de 49 ans d’avoir laissé le commentaire suivant : « Hou la menteuse », sous une vidéo de Nadine Morano « cuisinée » par un journaliste d’iTélé.

Dans cette vidéo, Morano contestait notamment être venue discrètement à un meeting de Ségolène Royal. Selon l’avocat de la secrétaire d’État à la Famille, Nadine Morano en aurait « assez d’être insultée » et a donc décidé de passer à l'attaque.

« Au début je n'y ai pas cru, mon mari et mes enfants non plus. Je me suis dit que ce n'était pas possible. Je ne l'ai pas insultée. Je ne me rappelais même plus de ce commentaire. Ça date de quelques mois. Pour moi, "Hou la menteuse", c'est avant tout une chanson de Dorothée. Je voulais faire de l'ironie » a expliqué l’internaute à Sud Ouest.


Si l’on consulte la liste actuelle des commentaires, le « hou la menteuse » en question fait office de chatouille…

D'ailleurs, si l'on en revient aux propos de Morano, elle dira sur le plateau être venue avec une capuche vissée sur la tête car il pleuvait à l’extérieur.  On pourra apprécier l'importance du déluge avec la vidéo ci-dessous. On notera aussi que l’intéressée à la blonde coiffure a conservé son imposante capuche à l’intérieur. Sans doute pour se protéger des courants d’air ou du chikungunya ou de la grippe aviaire.

 
Nadine Morano a toujours eu « son » approche du Web. Un petit florilège : « Chacun peut comprendre qu’une trop grande consommation de médias nuit à la qualité des relations sociales, influe sur les résultats scolaires et sur la vie familiale », avait expliqué par exemple l’intéressée qui demandait également qu’« à titre personnel, et au vu de la multiplication des affaires qui portent atteinte à la dignité des personnes, je pense qu'il faudrait instaurer une police internationale de la Toile. Je suis pour la liberté, mais aussi pour un « Code de la route » sur le Net. »

La secrétaire d’Etat à la Famille avait aussi soutenu le blocage des sites pédopornographiques par les FAI via une liste noire établie par le ministère de l’Intérieur. « Cette pratique existe déjà dans d'autres pays comme la Grande-Bretagne, la Suède, la Norvège. En France, pour l'instant, ces sites sont bloqués uniquement quand le contrôle parental est activé. Mais la majorité des parents n'utilisent pas encore ces logiciels de contrôle. C'est la responsabilité des fournisseurs d'accès à Internet de bloquer ces sites. L'accès des sites jugés « à risque » mais non illégaux pourrait également être restreint. »