NVIDIA affirme qu'Intel freine l'adoption de sa plateforme Ion

C'est pas le MCP79 qui est cher, c'est Intel qui est méchant 24
nvidia logoNVIDIA semble avoir décidé de surfer sur la vague du procès contre Intel pour ses pratiques anticoncurrentielles.

Le patron de NVIDIA évoque des chiffres, mais sans les détails

En effet, Jen-Hsun Huang a déclaré à Reuters que le fondeur vendait actuellement un processeur Atom 45 $, alors qu'un ensemble composé d'un processeur Atom et d'un chipset était proposé à 25 $ et ce, afin d'éviter toute concurrence.

Malheureusement, il ne précise pas de quel modèle il est question et ne donne aucune information pour étayer ses propos.

Atom LogoActuellement, l'Atom 230 utilisé dans l'Aspire Revo est annoncé à 29 $ alors que le modèle double coeur 330 proposé sur certaines cartes mères à base d'Ion est à 43 $. D'après nos informations issues de partenaires d'Intel, ces tarifs seraient de 4 à 5 $ inférieurs pour les intégrateurs.

Reste que l'on ne connaît pas le détail des contrats qui lient le géant de Santa Clara à ses clients les plus importants, mais l'on s'étonnera de voir le plus haut représentant du caméléon annoncer ainsi des chiffres vagues, sans même les justifier.

Un CPU et son chipset moins chers que le CPU seul ? Jetons le chipset alors !

Acer aspirerevo ionQuoi qu'il en soit, on imagine que les intégrateurs désireux de proposer une solution de type Ion à base d'Atom pourraient très bien décider, si de tels tarifs leur étaient proposés, d'opter pour un bundle CPU / Chipset puis de n'utiliser que le CPU pour leurs produits.

Le surcout par rapport à une solution entièrement à base de puces Intel serait alors celui du chipset avec IGP de NVIDIA équipant les plateformes Ion : le MCP79.

Un surcoût qui serait justifié puisque comme l'on a pu le voir lors de nos essais de l'Aspire Revo (annoncé à 269 € TTC avec une licence Windows Vista Familiale Premium, un ensemble clavier souris et un kit de fixation) cette plateforme est relativement INtéressante.

Intel : une réduction est accordée si l'on achète 3 puces au lieu d'une seule

De son côté, Intel a déclaré que ses pratiques concernant l'Atom étaient respectueuses de la concurrence et que les processeurs peuvent être achetés de manière séparée ou accompagnés d'un chipset.

Zotac ion n330Dans un tel cas, Intel admet qu'une réduction tarifaire est appliquée, sans préciser le montant exact de celle-ci.

Cette déclaration intervient alors que les premières cartes mères à base d'Ion arrivent sur le marché à des tarifs supérieurs à 139 $ (selon Anandtech), alors que l'on trouve des modèles à base de puces Intel aux alentours de 80 € sur le marché français.

Ion arrive sur le marché... à des tarifs élevés : qui est responsable ?

Une différence qui n'est donc pas négligeable et que NVIDIA pourrait chercher à justifier en évoquant les tarifs qui seraient pratiqués par Intel.

Jen-Hsun Huang, le big boss de NVIDIAOn se demande aussi, dans quelle mesure, les volumes commandés par les partenaires de NVIDIA, tels que Zotac et Point of View, qui ne sont pas des clients historiques d'Intel au même titre qu'Acer (par exemple) sont en cause.

On peut aussi se demander quelle est la part réservée au MCP79, dont le tarif n'est pas public, au sein des produits exploitant la plateforme Ion. Interrogé sur le sujet, le bureau français de NVIDIA n'a pour l'instant pas souhaité nous donner plus de détails.

Concernant une éventuelle attaque sur le plan juridique pour pratiques anticoncurrentielles, Jen-Hsun Huang a précisé qu'il n'en était pas question pour le moment, sans écarter une telle idée en « espérant que les pratiques d'Intel vis-à-vis de la concurrence seront justes ».