Hadopi finalement adoptée : Le Film Français s'explique

MàJ du 16/04/2009 (17h23) : Le Film Français nous a envoyé leur édito de cette semaine, ainsi qu'une page sur le sujet. Cette dernière titre ainsi que la loi Création et Internet sera finalement représentée fin avril. Outre son édito, le magazine explique dans l'introduction de l'article dédié au sujet les raisons de sa fameuse bévue, titrant avant l'heure l'adoption du projet Hadopi.

« Nouveau rebondissement spectaculaire sur la loi antipiratage. Fait rarissime (inédit depuis 26 ans selon des observateurs)*, le vote du 9 avril à l'Assemblée nationale qui ne devait être qu'une simple formalité pour entériner définitivement le projet de loi Création et Internet issu de la Commission mixte paritaire du 7 avril, s'est soldé par un rejet du texte à 21 voix contre 15. »

L'étoile en question en fin d'article précisant : « *Ce qui nous a malheureusement conduits à titrer “Loi Création et internet : adoptée” dans notre précédente édition, dont le bouclage était le 6 avril, veille de ce vote. »

Film Francais Hadopi

Enfin, concernant l'édito, il confirme nos précédentes explications. Extraits :

« Loi rejetée. Le coup de théâtre qui a valu, jeudi 9 avril, le rejet de la loi création et internet, en a fauché plus d'un. Le film français le premier, qui a consacré son événement de la semaine dernière à son “adoption”. Notre mauvaise anticipation n'avait rien d'un acte lobbyiste, encore moins d'intox. Provoquée par notre bouclage du mercredi soir, elle s'appuyait avant tout sur les conclusions de la commission mixte paritaire... »

L'éditorialiste, à savoir Sophie Dacbert, la directrice de la rédaction, note par ailleurs, sans que l'on sache vraiment pourquoi, que si les députés de droite ne sortent pas grandis du séisme de la semaine dernière, du fait de leur absence, les députés de gauche ne sont pas mieux placés. En effet, selon la directrice de la rédaction du Film Français, le coup d'éclat des députés de gauche a été réalisé « au mépris de leurs électeurs (qui défendent dans leur majorité la création) ».

Si bien peu de monde peut se vanter d'être contre la création, nous pouvons néanmoins nous demander l'intérêt d'une telle remarque. À moins que le terme "création" soit un raccourci pour "création et internet", et donc "riposte graduée". Si tel est le cas, de nombreux sondages ont prouvé le contraire. Le Film Français se baserait-il sur le fameux sondage de la SCPP, qui, faut-il le rappeler, demandait aux sondés s'ils préfèraient l'application de la riposte graduée ou la condamnation allant jusqu'à 3 ans de prison et 300 000 euros d'amende. La riposte graduée a étonnamment remporté la plupart des suffrages...

-----------------------------------------------------------------

MàJ du 16/04/2009 (10h18) :
selon l'auteure de l'article du Film Français, contactée par nos soins, le magazine revient sur ce malheureux épisode dans l'édition de cette semaine, aussi bien dans un article dédié au sujet que dans l'édito. De plus amples informations devraient nous parvenir sous peu.

------------------------------------------------------------------
Article du 15/04/2009.

Si pour certains, les magazines procurent un plaisir de lecture incomparable par rapport à Internet, ce dernier a pour avantage indéniable de la mise à jour en un très court laps de temps. Les délais de bouclage n'existent ainsi pas. La journée folle de jeudi dernier, qui a vue la loi Création et Internet adoptée par le Sénat à 11h, pour être finalement rejetée une poignée d'heures plus tard par les députés, a quoi qu'il en soit eu des conséquences collatérales sur Le Point et Le Film Français, qui ont tous deux annoncé dans leurs colonnes l'adoption de la loi...

Pour Le Point, la faute n'était heureusement pas bien visible, l'hebdomadaire ne consacrant que quelques courtes lignes sur le sujet en décrivant positivement Christine Albanel : « Double succès pour la ministre de la Culture : son texte sur la protection de la création sur Internet a été adopté au Parlement et la gratuité dans les musées pour les moins de 26 ans est plébiscitée ». Pour l'instant, il ne s'agit donc que d'un simple succès pour la ministre.

Le site du Point s'est cependant illustré en laissant durant de trop longues heures quelques lignes affirmant que la loi Création et Internet avait été adoptée mardi soir. (Màj : il ne s'agissait pas d'une erreur nous précise son auteur, la note portant sur l'adoption de la loi par la Commission Mixte Paritaire, qui avait effectivement lieu le mardi soir).

Le Film Francais 10 avril Hadopi

Le Film Français a par contre, pour sa part, consacré un article bien plus long à la fausse adoption de la loi. Comme le révèle Ecrans.fr, pour Le Film Français (daté du 10 avril), la loi Création et Internet marque une « nouvelle ère pour les industries culturelles du cinéma, de l'audiovisuel et de la musique ».

Mieux encore, le magazine de cinéma, plutôt destiné aux professionnels (ou aux personnes s'intéressant de près au marché du cinéma), a publié les réactions de la SCAM (Société civile des auteurs multimédia) quant à l'adoption de la fameuse loi : la SCAM « salue l'ère de la pédagogie et se félicite que les députés aient confirmé le principe dit de la riposte graduée ». Les députés apprécieront.

Enfin, l'édito du Film Français du 10 avril frappe fort : « L'industrie culturelle dans son ensemble applaudit des deux mains la loi adoptée par la France » peut-on ainsi lire dans le magasine rapporte Ecrans.fr.

Contacté, Le Film Français nous a expliqué sa stupeur le fameux jeudi 9 avril, nous précisant que malheureusement, le magazine est bouclé chaque mercredi soir à minuit...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !