Loi antipiratage : Albanel muette face au spam et au phishing

spamLors de l’examen de l’article 2 du projet Création et Internet, Christine Albanel a été confrontée à d’autres questions très voire trop pratiques. Martine Billard l’a ainsi éclairée sur un risque tout simple que soulève le mécanisme de la riposte graduée : nombre d’internautes n’utilisent pas la boite email fournie par leur FAI mais se contente très largement d’une boite Hotmail, Yahoo ou que sais-je.

De fait, ces abonnés vont immanquablement louper le fameux premier mail d’avertissement qui constitue la première marche de la procédure que défend la ministre. Celle-ci n’aura pas su trouver les mots pour répondre à ce risque et évitera ainsi d’y répondre.

Albanel et les éditeurs antispams

Autre hypothèse : la démultiplication des solutions antispams. Même lorsqu’ils utilisent un email rattaché à leur abonnement Free, Orange ou SFR, un abonné pourra parfaitement ne pas recevoir les mails d’avertissement s’il est équipé d’un logiciel antispam un poil trop efficace. « Je ne vois pas quel éditeur de logiciel antispam créera un logiciel pour faire obstacle aux messages de la Hadopi » répondra sans rire la ministre de la Culture qui poursuivra « c'est quelque chose d'officiel ».

Sous-entendus, un logiciel antispam sait parfaitement faire le tri entre un email officiel (envoyé 10 000 x par jour) et « un vrai » spam, et en clair, les logiciels antispam ne vont pas filtrer les mails de l'Hadopi qui est une autorité officielle.

Un système massivement automatisé

La ministre précisera au passage que « c'est la Haute Autorité qui enverra les mails, le système sera entièrement et massivement automatisé ». Un terme qui montre à lui seul combien la justice sera expéditive au sein de la Hadopi (voir sur la volumétrie)

Martine Billard insistera aussi en indiquant que déjà des petits malins avaient créé de faux mails d'avertissement pour piéger des internautes et les conduire vers des sites « pièges ». Des cas de phishing qui vont nécessairement exploser une fois que l’usine à gaz de la Hadopi fera marcher ses turbines à l’aide des petites mains des « agents contractuels ». Là encore, la ministre restera muette.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !