IBM pourrait supprimer 5000 emplois dans les services

Le géant IBM, rare entreprise à ne pas avoir encore annoncé de plan de restructuration, pourrait rejoindre HP, Microsoft, Sony, Sun, STM, Dell, AOL et bien d'autres dès aujourd'hui. Selon plusieurs sources concordantes – le Wall Street Journal, l'AFP, Reuters, etc. – Big Blue serait en passe de supprimer 5000 postes aux États-Unis. Une annonce officielle pourrait être faite dans les heures à venir.

IBM Nautilus Supercomputer 4 WarsawGéant parmi les géants, IBM compte un peu moins de 400 000 employés à travers le monde, dont plus de 100 000 rien qu'au pays de l'oncle Sam. Si IBM a déjà réduit de plusieurs milliers ses effectifs ces derniers mois, principalement dans les secteurs financiers, logiciels, de ventes, et de semiconducteurs, les 5000 salariés priés de quitter le navire devraient plutôt concerner cette fois le secteur des services, qui représente près de 180 000 employés à travers le monde pour IBM.

Voilà une énième nouvelle peu réjouissante, alors qu'IBM avait dévoilé en janvier dernier avoir clôt l'année avec un bénéfice en hausse de 12 %. Ses transferts d'effectifs vers l'Inde et la Chine, déjà amorcés il y a plusieurs années, devraient néanmoins s'accélérer en 2009.

Plus récemment, le Wall Street Journal annonçait que Sun Microsystems pourrait bien se faire croquer sous peu par IBM, pour 6,5 milliards de dollars...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !