L'apparition de Google Street View en Angleterre énerve

google street view france royaume-uni hollande payAlors que les images de l'Angleterre dévoilée par Google Street View et résultats des photos prises par les Google Cars ont fleuri sur la Toile, faisant déborder les Geeks d'extase, voilà que les Anglais eux-mêmes ne sont pas vraiment ravis de la tournure que prennent les événements.

Ici, on découvre un jeune homme sortant d'un sex shop, là, un autre, passablement ivre, qui vomit juste devant un pub et bien que les visages soient, conformément à la politique de discrétion de Google, masqué, ces images font un peu tache. Surtout pour la réputation du pays. Tout PC INpact était donc en Angleterre ces derniers temps ?

Ainsi, Google a dû, suite à de nombreuses plaintes, retirer plusieurs images des pages de Street View, lesquelles portaient atteinte à la vie privée, ou au droit à l'image. Si les personnes photographiées à leur insu peuvent demander tout naturellement que ces clichés soient retirés, il n'en reste pas moins que l'on a senti grogner en Angleterre. Certaines n'ont pas hésité à se demander s'il ne fallait pas tout simplement couper Street View.

Si près de trente clichés ont ainsi été mis sous cloche, le moteur se les est fait sonner puisque 200 rapports pointés par une société privée montraient des personnes clairement identifiables. Ainsi, l'agence Privacy International a demandé à l'Information Commissioner Office, sorte de CNIL anglaise, d'enquêter, et en parallèle que Street View soit tout simplement débranché en attendant les conclusions de l'enquête.

Certaines images relèveraient clairement du politiquement incorrect, et l'on évoque çà et là des clichés clairement et ostensiblement... dérangeants pour la vie privée.

Reste que si Street View porte atteinte à la vie privée comme on l'entend, le moteur réplique, une fois de plus que tout ce que l'on fait aujourd'hui porte clairement atteinte également à notre intimité. Mais en tout état de cause, l'ICO semble avoir renouvelé sa confiance au moteur et à son service, expliquant que les images incriminées sont rapidement supprimées, et que cette réactivité fait que Google tente de régler au mieux les litiges.

« Bien sûr, si quelqu'un a un doute sur notre produit ou une image, il peut nous contacter et nous chercherons à le comprendre au mieux », ajoute le moteur.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !