Nathalie Kosciusko-Morizet répond aux critiques de Dailymotion

Mise à jour du 20/03/2009 : le principal intéressé, Martin Rogard, a répondu à NKM dans les commentaires du Facebook de la secrétaire d'Etat.

Bonsoir Nathalie,

Notre lettre ne mentionne pas le projet de loi création et internet. La question soulevée par notre courrier est autre, c’est celle de la perception de notre secteur par certains hommes politiques.

Sur le fond, plus intéressant à mon sens que les questions de personne, je suis tout à fait en phase avec toi pour travailler ensemble sur des initiatives permettant de convaincre les élus et le gouvernement dans son ensemble qu’Internet est une véritable chance pour notre pays, avec des startups dynamiques, un écosystème favorable au développement du web 2.0 (haut débit, fcpi) et des étudiants très pointus sur nos métiers. Ces initiatives, accompagnées d’investissements financiers et de prises de parole positives sur la réalité de notre secteur seraient un signe fort que la relance passera aussi par le numérique...

Pour notre prochain dîner, pas besoin de couverts en or, un restaurant à Longjumeau me conviendrait parfaitement !

------------------------------
Article du 19/03/2009.


Martin Rogard et Guiseppe di Martino, respectivement directeur France et directeur juridique de Dailymotion, ont envoyé le mois dernier une lettre (c'est à la mode) à Nathalie Kosciusko-Morizet (dit NKM), la récente secrétaire d'État à l'Économie numérique, remplaçante d'Éric Besson.

Dailymotion la menace

Nathalie Kosciusko-Morizet,Dans cette lettre, les deux compères du concurrent de YouTube critiquent notamment le ministère de la secrétaire d'État de son manque de réaction, suite à des propos d'un député jugés déplacés par Dailymotion, ce député parlant des plateformes vidéos comme d'une « menace pour l'exception culturelle française ».

Pour les deux dirigeants de Dailymotion, le manque de réaction de NKM sur « ce courant de pensée anti-Internet » est une faute grave, alors que l'époque actuelle dans l'Hexagone semble particulièrement négative envers la toile et les start-up françaises.

Tu as une idée, je te taxe, je te régule !

« Ces temps-ci, il est donc facile de résumer l'atmosphère dans laquelle nous évoluons en France, à la différence de ce que peut connaître notre société dans le cadre de son expansion à l'étranger, ce qui est – vous le reconnaitrez aisément – particulièrement regrettable : tu as une idée, je te taxe, je te régule ! Vous créez, nous vous taxons, nous vous régulons ! C'est cela la « grammaire des affaires » ? Pour nous entrepreneurs du Net, c'est là une conjugaison bien malheureuse, déconnectée du temps numérique, celui des nouvelles générations. »

Hier soir, NKM a répondu sur son Facebook à cette fameuse lettre. En voici l'intégralité :

Martin Rogard est l'acteur de l'Internet le moins bien placé pour écrire cette lettre qui justifie l'article du figaro, ou dénoncer un soi-disant silence.

D'abord parce qu'il a eu l'occasion d'en parler avec moi de vive voix, m'ayant rencontrée à plusieurs reprises, parfois en petit comité ; ensuite et surtout parce que si un acteur de l'internet est frappé d'ambiguïté, sur la Loi création et internet par exemple, c'est bien lui. Pour des raisons professionnelles, puisqu'il fut conseiller du ministre de la culture à l'époque du fiasco qu'a été la Loi DAVDSI, ancêtre de la Loi HADOPI ; pour des raisons personnelles aussi peut-être puisque son propre père est engagé dans la défense du droit des artistes alors que lui même se place plutôt du côté de la défense des internautes.

A l'heure où internet est trop souvent et injustement mis en cause, comme un havre de brigands et de criminels, ou comme le responsable de toutes les faillites, les défenseurs d'Internet, de son bon usage, comme moi et, j'en suis sure, comme Martin Rogard, feraient mieux de s'unir plutôt que de polémiquer on se demande bien pour le bénéfice de qui...??

Et pour tout dire, je suis vraiment surprise d'entendre dire que maintenant Martin prétend avoir envoyé cette lettre depuis 6 semaines (15jours à peine!), se plaint de ne pas avoir eu de réponse (alors que la lettre se contentait de demander un contact qu'il avait déjà!), et dit qu'il a été mal reçu à mon cabinet (crédible à mort: il connaît le conseiller avec lequel il a été au cabinet, les conseillers techniques, la conseillère parlementaire, et a été invité à dîner avant même que je sois nommée à l'économie numérique, alors que j'étais encore à l'écologie; Il faut des couverts en or pour recevoir Martin Rogard?).
 
Une réponse pour le moins claire. On notera avec ironie que si NKM critique la position difficile de Martin Rogard par rapport à celle de son parternel (Pascal Rogard, aux avis bien tranchés), elle oublie que Pierre Kosciusko-Morizet, son frère, est le patron de Priceminister...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !