Les agences de presse profitent des pubs sur Google News

doublons google news détéctionL'annonce avait fait des remous, lorsque la presse en ligne dont les articles sont référencés sur Google actualités - Google News - avait appris que le moteur comptait monétiser cette section de ses pages, en ajoutant des Google Ads, pour réaliser quelques opérations financières supplémentaires.

À ce moment, les différents journaux escomptaient fermement que le moteur partage le bénéfice apporté par ces publicités avec eux, attendu qu'ils fournissaient le contenu, sous la forme des titres et des premières lignes des articles. Google rétorquait alors que ce n'était pas encore au programme et qu'il y avait loin de la coupe aux lèvres.

Cependant, après quelques expérimentations, la société Google a décidé qu'il était peut-être de bon ton de partager en effet les revenus générés, au moins avec les agences de presse internationales, dans le cadre de la page Google News. Ainsi, plusieurs agences, comme l'AFP (France), l'AP (USA), la PA (Royaume-Uni), ou encore Lusa (Portugal), l'APA autrichienne ou l'EFE (Espagne) percevront une partie des revenus, sans que l'on sache exactement sur quelle base se fera le partage.

« Nous sommes toujours à la recherche de manières de travailler avec les éditeurs afin de les aider à diffuser, promouvoir et générer des revenus à partir de leurs contenus, selon qu'ils le diffusent sur le propre site web ou non », explique Josh Cohen, chef de produit chez Google.

Affirmant que les contenus originaux des agences seront ainsi valorisés, le président de l'AFP, Pierre Louette ajoute qu'il avait toujours été question que soit monétisé le contenu publié par les agences, qui en février 2007 avaient signé le fameux accord avec Google News. Seule la date de concrétisation de ce partenariat manquait dans la ratification des accords.

À ce jour, il semble que seules quatre agences bénéficient de cette rémunération, l'Associated Press, l’Agence France-Presse, la britannique Press Association et la Canadian Press. Toutefois, une certaine déception s'installe puisque pour ceux qui suivent le flux des informations sur Yahoo Actualités, les contenus sont achetés d'abord puis monétisés par le site.

On présumera avec justesse que l'argent perçu par les agences sera au prorata de la consultation des articles, mais l'on ignore comment le coût par clic effectué sur les publicités sera pris en compte. En outre, inutile de s'étonner de l'absence de la célèbre agence Reuters, puisque cette dernière dispose de son propre portail d'information sur lequel le public peut consulter directement les articles. En outre, Reuters n'avait pas signé les accords de 2007.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !