Free nie toute discussion actuelle sur le financement de l’Hadopi

Un bruit dans le moteur 72
Hier soir, nous avons interrogé Franck Riester sur le projet Création et Internet et plus spécialement sur la prise en charge des coûts de la Riposte Graduée.

assemblée nationale HADOPI

Alors que la Fédération Française des Télécoms (FFT) tout comme Free ne veulent pas soutenir la suspension, le député et rapporteur du projet nous a expliqué : « vous savez […] il y a actuellement quelques négociations pour le financement de cette prise en charge de la suspension de l'abonnement, discussions entre le gouvernement et les FAI, c'est peut-être pour cela qu'ils essayent de montrer les dents. Il y a des doutes aussi sur le chiffrage du montant nécessaire pour mettre en place ce service public. C'est-à-dire qu'aujourd'hui il y a des simulations, des estimations qui méritent des contre-estimations ».

Chez Free, on nous indique en fin de matinée cependant « qu’il n'y a aucune discussion sur le financement d'Hadopi avec les FAI en ce moment, ou au moins avec Free ». Les propos avancés par Riester sont donc contestés frontalement par le deuxième FAI Français.

Selon la Fédération Française des Télécoms, l'Hadopi pourrait se chiffrer à 100 millions d'euros.