La VoD après 4 mois ? Les FAI français apprécient la nouvelle

Hugo VoD lire @capillotracté 53
Si le projet de loi Création et Internet n'est pas forcément apprécié par tous les FAI français, ces derniers sont néanmoins tous d'accord sur un point : la réduction de la chronologie des médias est une très bonne nouvelle, notamment du côté de la VoD.

Ainsi, alors qu'à l'heure actuelle, la disponibilité des DVD est de 6 mois (après l'exploitation en salle) et de 7 mois et demi pour la VoD, Christine Albanel a récemment dévoilé qu'elle souhaitait ramener à 4 mois la sortie de la version DVD et VoD des films.

Interrogés sur le sujet par PC INpact, les quatre grands fournisseurs d'accès à internet français ont tous salué cette initiative :

NUMERICABLE

numericable pub tv« Pour Numericable, la question de l'accès pratique et à bon prix de l'offre légale est en effet primordiale. Numericable milite donc pour une révision de la chronologie des médias dans le sens d'une harmonisation des délais de distribution des DVD et de la VOD et considère que la disponibilité rapide en VOD est une chance pour la diffusion des œuvres cinématographiques.

Pour exemple, sur deux films comme Ratatouille et les Ch'tis, sortis respectivement en VOD deux mois et une semaine après la disponibilité du DVD, le nombre de commandes VOD proportionnellement aux entrées a été près de deux fois supérieurs pour les Ch'tis. 
»

Nous reviendrons plus tard plus précisément sur ce dernier point.

ILIAD (FREE & ALICE)

Pour Iliad, qui n'a jamais caché sa désapprobation totale au projet de loi et à la riposte gradée, cette remise en question de la chronologie des médias est clairement la clé pour lutter contre le téléchargement illégal :

« Plus c'est court, plus on évite le risque de piratage... »

SFR (NEUF CEGETEL)

Pour la filiale de Vivendi, il s'agit aussi d'un problème de communication. Une sortie simultanée des films en DVD et en VoD permettra à cette dernière (la VoD) de profiter de la publicité pour le DVD. Séparer chaque sortie n'est donc pas particulièrement intelligent pour SFR.

« Afin de réduire le piratage et de rendre les contenus VOD les plus attractifs possible, nous pensons que la disponibilité rapide des contenus est un point crucial.

En particulier, les films [en VoD] devraient être disponibles en même temps que leur sortie en DVD, pour que le grand public soit informé de leur disponibilité simultanée.

La sortie DVD est particulièrement tardive en France (6 mois au plus tôt) et la VOD arrive en moyenne un mois et demi après le DVD.

Certains pays proposent le DVD 2 à 3 mois après la sortie salle et la VOD en même temps. Il est important que la législation française se mettre à niveau pour la chronologie des médias.
 »

ORANGE

« Très favorable à cette réduction de la fenêtre DVD et VoD », Orange nous a précisé qu'elle espérait qu'un « accord interprofessionnel (producteurs, exploitants des salles, etc.) sera rapidement trouvé ».

Suivant ce sujet depuis près de quatre ans (2005), Orange apprécie particulièrement la nouvelle, après tant d'attente. « Il est temps que ça bouge ! » s'est même exclamé le FAI par téléphone.

Pour Orange, à l'instar de Free, « le développement de l'offre légale est une alternative au piratage ».

« Nous sommes ainsi très favorables aux amendements en faveur de l'offre légale du projet de loi création et internet, et en particulier à la proposition du rapporteur Franck Riester de ramener la fenêtre DVD à un délai de 3 à 6 mois après la sortie en salle.

Une ouverture plus rapide de la fenêtre DVD devrait permettre un avancement simultané de la fenêtre VOD, conformément à l'engagement pris par les ayants droit lors de la signature des accords Olivennes (automne 2007). Pour rappel, il s'agit d'une demande que nous formulons depuis 2005.

Dans l'éventualité où un accord interprofessionnel ne serait pas trouvé rapidement, Orange est également favorable à l'adoption d'une nouvelle chronologie par le biais d'un décret
» nous précise Orange par courriel.