DJ Cut Killer trompé et présenté comme pro-riposte graduée

Cut, coupé ! 102
Par
le mardi 10 mars 2009 à 15:00
« Parmi les artistes et professionnels mobilisés autour du texte, le ministère cite l'humoriste Elie Semoun, les chanteurs Thomas Dutronc et Calogero, l'acteur Michel Blanc, les réalisateurs Alain Corneau et Luc Besson, les musiciens électro Martin Solveig et B. Diamond, le DJ Cutkiller ou encore le contre-ténor Philippe Jarousski. »

Voilà une affirmation qui a été retranscrite dans une dépêche AFP ce week-end montrant un wagon d'auteurs a priori favorables au texte. Cela tombait bien : l’UMP demandait aux artistes de jouer aux VRP de l’Hadopi (projet antipiratage).

jaimeslesartistes.fr

Et patatras : nous venons d’obtenir un démenti de DJ CutKiller envoyé à la rédaction  et il  s'avère que l'artiste a injustement été cité comme "mobilisé" en faveur du texte Hadopi.  DJ Cut Killer s'en prend aussi à une vidéo mise en ligne sur le site de Jaimeslesartistes.fr, sans qu'il soit informé de l'objectif de ces pages, servir de plate-forme de communication en faveur du ministère de la Culture et de son projet de loi.

La parole à l'attachée de presse de DJ Cut Killer :

« Madame, Monsieur,
Depuis quelques jours la vidéo dans laquelle Cut Killer donne son point de vue sur le téléchargement illégal, ainsi qu’un début de ce qui pourrait être sa solution pour lutter contre celui-ci, est en ligne sur le site www.jaimelesartistes.fr. Cut Killer explique qu’il faudrait, par exemple, limiter le nombre de prêts via internet. À aucun moment durant ce montage, ni durant l’interview, il était question de s’exprimer à propos du projet de loi HADOPI. On demandait à l’artiste de proposer SA solution. La configuration du site www.jaimelesartistes.fr ne laisse aucune place à la liberté des internautes qui seraient hostiles à ce projet de loi, puisqu’aucun forum n’est présent, donc aucun échange, aucune critique ne sont admis. Ce site, crée pour le Ministère de la Culture, encore une information non dévoilée à l’artiste, présente les interviews d’artistes, comme étant des soutiens à cette loi.

Cut Killer ne souhaite pas prendre part à ce débat, surtout dans un contexte qui pourrait s’associer à de la propagande, c’est pourquoi nous avons demandé le retrait de la vidéo dans les plus brefs délais, et de ne pas l’utiliser pour soutenir les arguments du Ministère de la Culture, ou pour n’importe quelle autre raison. Merci de nous aider à diffuser cette information
».

La vidéo a été retirée du site du ministère à la demande de DJ Cut Killer et de Dailymotion. Un soutien que va sans doute rappeler haut et fort Christine Albanel demain à l’Assemblée Nationale. Ou pas. 

Une chose est sûre : le projet antipiratage montre qu'il y a beaucoup de Création sur Internet à la Rue de Valois.


mise à jour : La dépêche où étaient cités les artistes pro Riposte Graduée n'est plus accessible partout. En recherchant avec l’expression « Parmi les artistes et professionnels mobilisés autour du texte, le ministère cite l'humoriste Élie Semoun, les chanteurs Thomas Dutronc et Calogero, l'acteur Michel Blanc, les réalisateurs Alain Corneau et Luc Besson, les musiciens électro Martin Solveig et B. Diamond, le DJ Cutkiller ou encore le contre-ténor Philippe Jarousski » des liens mènent directement sur une page d’erreur. C’est évidemment un pur accident, mais sur 3 sites, la dépêche n’est plus qu’accessible sur Yahoo...

depeche AFP DJ CUT KILLER

Ce week-end, dans la première, la Quadrature du Net était qualifiée par le cabinet de Christine Albanel de la sorte : « ce sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne ». Une manière de démonter l’action du collectif citoyen qu’on voit aujourd’hui partout dans la presse. La dépêche AFP avait cependant été réécrite compte tenu de nouveaux éléments et le passage avait été sucrés, officiellement pour cause de contrainte de taille (600 mots par dépêche).