TomTom annonce de lourdes pertes, Tele Atlas pointé du doigt

La destination bénéfice est introuvable 59
Pour de nombreux européens, GPS rime avec TomTom. La société néerlandaise domine effectivement le Vieux Continent, malgré une concurrence importante – on pense notamment à Garmin. Pourtant, malgré les fortes ventes de GPS en Europe et la domination de TomTom, ce dernier vient d'annoncer des résultats catastrophiques pour l'année 2008, dus à un quatrième trimestre déplorable.

C'est la faute à Tele Atlas

GPS TomTomEn effet, alors que ses neuf premiers mois étaient positifs, TomTom a affiché à la fin de l'année une lourde perte de 989 millions d'euros, contre un bénéfice de 107 millions d'euros un an auparavant. Finalement, TomTom clôt donc son année 2008 avec une perte de 873 millions d'euros, contre un bénéfice de 317 millions d'euros en 2007.

Ces pertes, expliquent TomTom, sont dues à une très forte dépréciation et des charges de restructurations de près d'1 milliard d'euros liées à son rachat récent de Tele Atlas. Sans ces charges, TomTom aurait réalisé un bénéfice de 70 millions lors du dernier trimestre, et 143 millions sur toute l'année.

2009, moins bien que 2008, moins bien que 2007

Outre ses bénéfices (ou ses pertes), TomTom a vu son chiffre d'affaires fortement régresser. Si de 2007 à 2008, la baisse n'a été que de 4 % (1,674 milliard), au dernier trimestre, la chute est bien plus importante : -17 %, soit 528 millions, contre 634 millions auparavant.

TomTom, qui a vu ses ventes de PDN croître de 30 % en 2008, espère écouler 11 à 12 millions d'appareils cette année, pour un chiffre d'affaires total situé entre 1,4 et 1,6 milliard d'euros. En somme, TomTom s'attend à une année 2009 inférieure à 2008.