Pascal Nègre : « Dans le Far West, vous portez un pistolet ! »

Rantan pan pan ! 218
Avec l’arrivée du projet de loi à l’Assemblée nationale, Pascal Nègre est intervenu plusieurs fois ces derniers jours pour défendre son marché et la loi destinée à protéger ces industries contre les échanges hors marchands.

A un journaliste qui lui disait que la loi était attentatoire aux libertés individuelles puisque sans internet, on n’aura plus le droit de faire ce qu’on veut, voire de téléphoner selon les cas… « Tout à l’heure avant juste de commencer l’émission, vous savez ce qu’on a dit ? Coupez le téléphone portable. Si malheureusement un jour vous n’aviez plus internet à la maison, vous pourriez continuer à téléphoner car vous avez un téléphone portable. (…) Il y a 50 millions d'abonnés au portable alors qu’il y a une vingtaine de millions d’abonnés d’internet. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de foyers en France qui n’aient pas internet et pas un téléphone ». Et pour la TV ? « On ne peut pas vous dire qu’on vous prend pas traîtrise, on vous informe une fois, on vous réinforme une deuxième fois. Et effectivement au bout de la 3e fois, il y a une sanction. »
Pour la fin des DRM : « J’ai mis du temps ? Ben je le revendique ! Quand tout à coup, vous êtes dans le Far West, vous portez un pistolet ! C’est complètement débile, ça ne vous empêchera pas de vous faire tuer à l’arrivée, mais vous portez un pistolet. Le jour où on vous explique qu’il y a des shérifs, ce jour-là vous arrêtez d’avoir un pistolet. Aujourd’hui on m’explique qu’il y a une loi qui va faire le boulot c'est-à-dire tout à coup qui va expliquer aux gens qu’il faut arrêter de pirater. Si c’est le cas je n’ai aucune raison d’avoir des protections. (…) Et on a même devancé l’appel ! »

« Il faut remplacer le concept de gratuité en concept de risque » insistera le PDG d'Universal Music qui  expliquera aux brigands du web : « de la même manière que jamais vous n’allez piquer un disque à la FNAC alors que vous vous sentez tout à fait à l’aise d’aller sur le P2P et y aller piquer un disque. Pourquoi vous n’allez pas le piquer à la FNAC ? Parce que tout à coup ça va sonner et que y a quelqu’un qui va vous courir après ». Une comparaison bonne, pas chère et bien sûr très fraîche.

Pascal Nègre aura donné son explication sur le pourquoi d’un monde du jeu vidéo qui a réussi à exploser malgré le piratage des titres : « Le jeu vidéo a réussi en grande partie a exploser pour deux raisons : d'un car il a été capable de créer des objets qui lui permettaient tout à coup d’exister, je pense à Guitar Hero. La deuxième chose, soit vous êtes en ligne, et ce moment-là si vous voulez avoir des avantages, des forces supplémentaires, pour continuer à jouer, vous continuez à acheter. Pour la musique, à un moment donné, je ne peux vous vendre en ligne le fait de vous rajouter une guitare sur le morceau ou un violon de plus, voilà, je ne peux pas ! ». Il démontera évidemment une nouvelle fois la licence globale…

On pourra écouter ce débat sur LCI/WAT qui réunit, outre Pascal Nègre, Jean-Bernard Magescas (Fon France), Amaury Mestre De Laroque (Le Point), Anicet Mbida (01 Informatique), ou Franck Lassagne (Giiks.com).

Pascal Nègre vs la Quadrature du Net

Sur la chaîne TV LCI, on pourra aussi tendre l'oreille sur les échanges entre Jérémie Zimmermann de la Quadrature du Net et le même personnage. Un détail : la vidéo commence vers les 2 min, mais a été curieusement coupée (on trouvera une version réparée et intégrale ici). Vis-à-vis des échanges hors marchands, Jeremie Zimmermann expliquera au contraire qu’« il est inévitable qu’on légalise ces échanges entre les particuliers, qu’on trouve des méthodes indirectes pour rémunérer la création que j’appelle de mes vœux ». Face aux adaptations des internautes et la fin potentielle de The Pirate Bay, Pascal Nègre a reconnu que cela allait « être le jeu du chat et de la souris », quand la Quadrature lui a expliqué aussi qu’« une industrie qui fait la guerre à ses clients ne peut que perdre ».

Un cadeau qui se refuse

La gratuité fait décidément peur au patron d’Universal qui aura totalement snobé le cadeau fait par la Quadrature, à savoir le livre de Philippe Aigrain, Internet et Création, lequel jette justement les bases d’un modèle nouveau dans les échanges sur le web. Entre ce combat qu'on pensait impossible entre le gratuit et le payant, Pascal Nègre pourra finalement se rattraper et faire son choix : si le livre est accessible librement en ligne, le PDG d’Universal Music pourra aussi l’acheter sur le site d’In Libro Veritas.

quadrature du net philippe aigrain pascal negre