Microsoft / Europe : Mozilla s'en mêle et donne son avis

mitchell baker Tandis que Microsoft fait face une nouvelle fois à la Commission européenne pour abus de position dominante, le risque grandit pour l’éditeur de devoir à nouveau modifier son système Windows pour prendre en compte d’éventuelles décisions liées cette fois aux navigateurs. Selon une plainte d’Opera en effet, Microsoft se serait servi de Windows pour asseoir la domination d’Internet Explorer. Au milieu du conflit, Mozilla débarque avec ses grands sabots.

Le statut de tiers

Alors qu’Internet Explorer pourrait être retiré de Windows ou d’autres navigateurs ajoutés au système, la Commission européenne vient de donner à Mozilla le statut de « tiers ». Le point intéressant est que ce n’est pas Mozilla qui a été appelé par la Commission, mais bien l’éditeur qui a expressément fait la demande pour participer à l’aventure.

En tant que tiers dans cette affaire, Mozilla dispose de droits et devoirs. La société peut ainsi soumettre des arguments et consulter certains documents restés cachés jusqu’alors, comme certains documents confidentiels envoyés à Microsoft par la Commission le mois dernier pour lister l’ensemble des éléments reprochés. Mais alors qu’on aurait pu penser que Mozilla s’en serait donné à cœur joie contre Microsoft, l’éditeur critique un peu tout le monde au passage.

Une question de remède pour la PDG

Et les critiques concernent bien sûr Microsoft en premier lieu, mais pas exclusivement. Sur le blog de Mitchell Baker, PDG de la Fondation Mozilla, indique ainsi que « les dégâts provoqués par Microsoft à la concurrence, l’innovation et au rythme de développement du Web lui-même sont à la fois flagrants et toujours d’actualité. Les questions de savoir s’il y a un bon remède et ce que serait ce remède sont bien distinctes.

Firefox a brisé le monopole de Microsoft sur les navigateurs, mais même ainsi, des centaines de millions d’utilisateurs se servent toujours d’anciennes versions d’IE, souvent sans même savoir ce qu’est un navigateur ou qu’ils ont le choix de la qualité dans leur expérience
. »

Firefox intégré dans Windows ? Surtout pas !

Mitchell Baker indique qu’elle souhaite mettre à disposition de la Commission européenne l’expertise de Mozilla dans le domaine des navigateurs. Toutefois, si elle exprime un point de vue très clair sur l’influence de Microsoft, tout Mozilla ne résonne pas d’un écho unique. D’autres aspects ont été abordés par Mike Connor, l'un des architectes logiciel de Firefox. Selon lui, il ne serait pas bon que Firefox soit intégré à Windows de la même manière qu’Internet Explorer. Il s’est dit de plus « inquiet » que Firefox puisse un jour se retrouver dans la position d’Internet Explorer, à la tête d’un monopole.

L’architecte s’en est suite pris à Opera, dont certains propos l’ont fait réagir. Ainsi, le plaignant mettrait en avant que l’inclusion d’Internet Explorer dans Windows a provoqué l’élévation des parts de marché du navigateur jusqu’à sa situation actuelle. Une équation bien trop simple pour Connor qui estime que les assertions d’Opera en la matière sont fausses et peuvent être réfutées. Et la Fondation Mozilla tient à marquer cette différence importante : la croissance des parts de Firefox n’est due qu’à son seul mérite.

Mozilla se pose en champion de la voie du milieu : Microsoft a endommagé la compétition et le développement du Web, Opera s’emballe un peu dans ses arguments et l’Europe ferait bien de réfléchir à une solution réaliste. Voilà qui ne manque pas de piquant.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !