Le bug de Google révèle la forte dépendance des internautes

Le fameux bug de Google de samedi 31 janvier dernier, finalement dû à une erreur humaine, a principalement prouvé au monde l'importance incroyable du moteur de recherche pour les internautes. Si malgré le bug, il était tout à fait possible d'accéder aux sites web en tapant tout simplement leur adresse dans la barre de navigation, de nombreux internautes passent exclusivement par Google. En somme, pour cette catégorie d'internautes, la disparition de Google serait quasi équivalente à la disparition de tout le Web.

« Ce site risque d'endommager votre ordinateur »

AT Internet Institute, qui a rapidement analysé ce fameux bug sur la base plus de 32 000 sites, a ainsi logiquement noté une baisse vertigineuse entre 15h30 et 16h20 des visiteurs provenant de Google. Une chute de 91,2 % a ainsi été remarquée lors de ces dizaines de minutes historiques.

Bug Google Samedi 31 janvier 2008

Or quand on sait que Google génère en France près de 90 % des recherches, on mesure l'impact important que peut avoir un problème tel que nous l'avons vécu samedi dernier. Si après plusieurs heures (plusieurs jours pour les moins connaisseurs), les autres moteurs de recherche prendraient inévitablement le relais en cas d'arrêt total de Google, le référencement des sites étant généralement optimisé pour Google, on imagine aisément les conséquences financières terribles que cette situation créerait.

« Le plus fort du creux de visites Google s’étale de 15h40 à 16h11, pour remonter ensuite progressivement à partir de 16h12 et retrouver son niveau d’avant bug à 16h21 avec 99 visites enregistrées pour 100 à 15h » explique AT Internet Institute.

Sur PC INpact, une aubaine pour les concurrents de Google

Notons que selon les propres statistiques de PC INpact, si Google a vu son nombre de visiteurs aller sur PCI décroître de 2,8 %, Orange (Voila) a pour sa part crû de 739 %, Yahoo! de 308 %, Altavista de 73,9 %, Microsoft Live Search de 17,8 %, Exalead de 16,7 % et Ask de 12 %. A contrario, AOL, Free et Lo.st, qui utilisent tous les trois Google, ont régressé respectivement de 3,3 %, 14,9 % et 14,2 %.

Les conséquences pour les concurrents ont semble-t-il été particulièrement positives, puisque dimanche et lundi dernier, Yahoo! a crû de 46,1 % et 29 % par rapport à d'habitude, tandis qu'Exalead a progressé de 84,8 % et 13,3 % respectivement. Google, lui, a baissé d'1,5 % hier (lundi).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !