L'Irlande adopte elle aussi la riposte graduée

Alors que le Royaume-Uni semble abandonner le système de riposte graduée, son voisin irlandais adopte la position opposée. Eircom, principal FAI irlandais avec près de 40 % de parts de marché, vient ainsi de donner son accord aux quatre grandes maisons de disque pour déconnecter ses abonnés téléchargeant un peu trop massivement de la musique sur P2P, ce après deux avertissements. Les autres FAI irlandais pourraient bien suivre, sous la pression des grandes majors.

bittorrent Mais pourquoi un tel accord, alors qu'Eircom n'a a priori strictement rien à y gagner ? On se rappellera tout d'abord que l'année dernière, cette même industrie du disque poursuivait le FAI irlandais devant une haute cour irlandaise, afin d'imposer le filtrage des abonnés.

Le FAI se défendait à l'époque en se jugeant neutre face aux activités de ses clients, et mettait surtout en avant l'absence de disposition légale le contraignant à surveiller le trafic. Les majors expliquaient de leur côté que le FAI permettait à ses clients d'obtenir de la musique illégalement. Selon l'industrie du disque, plusieurs millions d'euros seraient en jeu.

Un accord à l'amiable entre Eircom et les 4 majors a donc été trouvé après 8 jours de procès, afin de régler ce différend. Selon le site irlandais RTÉ Business, les maisons de disque fourniront à Eircom les adresses IP de toutes les personnes qu'ils auront détectées en train de télécharger leurs musiques sur P2P. Eircom a ainsi convenu qu'il déconnectera tout abonné haut débit ayant omis de se conformer aux demandes des majors, après avertissement de ces derniers.

États-Unis : entre filtrage et riposte graduée

Outre-Atlantique, si l'idée d'imposer la riposte graduée prend forme, aux dépens des attaques massives de la RIAA contre les téléchargeurs, le filtrage reste toujours très usité. Google met d'ailleurs en évidence depuis peu le filtrage de BitTorrent au pays de Thomas Jefferson et du Jerry Springer Show.

Le FAI américain Cox (Communications), qui compte tout de même plusieurs millions d'abonnés Internet, filtre depuis un long moment déjà ses clients usant du P2P. Une nouvelle politique pourrait cependant se mettre en place le mois prochain. Le fournisseur d'accès compte en effet diminuer les débits des protocoles P2P, FTP et des Newsgroups (Usenet), dès lors que son réseau commencera à être encombré.

Selon Cox, cela permettra aux internautes de surfer sur la toile, de regarder des vidéos en streaming, et de jouer sans ressentir le moindre problème.

Les détails manquent encore pour l'instant quant aux véritables conséquences sur les débits des abonnés de Cox sur P2P et dans les Newsgroups.

La neutralité des réseaux (ou neutralité du Net) n'existe définitivement plus aux États-Unis.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !