Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État au numérique

Finalement, une dauphine ! 302
Ni Patrick Devedjian, ni Frédéric Lefebvre, ni Bruno Retailleau ! Peu avant midi, la décision a été prise par l’Élysée : le Président de la République a nommé Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET (NKM pour les intimes), secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’Économie numérique, auprès du premier ministre.

Nathalie Kosciusko-Morizet,

C’est une petite surprise puisqu’en début de matinée encore, c’était encore l’incertitude pour le remplaçant d’Éric Besson parti au ministère de l’Immigration. Polytechnicienne elle est aussi titulaire d'un MBA du Collège des ingénieurs. Elle occupait auparavant le poste de secrétaire d'État auprès du ministre l’écologie. Le nom KOSCIUSKO-MORIZET n’est pas étranger des nouvelles technologies. Elle avait par exemple déposé un amendemdent visant à interdire les enchères inversées en matière d'emploi. Son frère, Pierre, est de son côté cofondateur de la société PriceMinister.

Interrogé sur la possible nomination de Frédéric Lefebvre à l'Economie Numérique, rapportée dans nos colonnes, son frère avait répondu à l'Express : « Lorsqu'on entend ses propos à l'Assemblée nationale, lors du débat sur le paquet audiovisuel: ''L'absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent? Combien faudra-t-il de morts suite à l'absorption de faux médicaments?", on pense que c'est un fou qui a prononcé ces mots. »