Sarkozy veut adopter "aussi vite que possible" la loi Hadopi

Que faut-il faire pour accroître et populariser la culture en France ? Pour le président de la République française, Nicolas Sarkozy, de nombreux moyens existent : proposer la gratuité des musées nationaux aux jeunes de moins de 25 ans (à partir du 4 avril), investir massivement (400 millions d'euros) dans la restauration du patrimoine, inciter le mécénat et l'exploitation par des acteurs privés, aider les intermittents du spectacle, mettre en place un Musée de l'histoire de France (lieu encore à définir), etc.

colloque aromates piratage droit d'auteurMais le président a profité de cette journée d'annonces en faveur des artistes de tous poils pour rappeler aux adeptes de P2P qu'il ne les oubliait pas. Est ainsi promise l'adoption « aussi vite que possible » par l'Assemblée nationale de la loi Création et Internet (ex-Hadopi).

Visant (notamment) à couper le forfait des internautes les plus téléchargeurs de fichiers non libres de droit grâce à la fameuse riposte graduée, la loi Création et Internet sera débattue au parlement en mars prochain, après avoir été plusieurs fois repoussée, au grand dam des majors et de leurs représentants.

En attendant, à une échéance bien plus proche, sera organisé à l'Assemblée Nationale vendredi prochain un colloque dédié au droit d’auteur sur les réseaux numériques. Nommé « Monde Culturel et Internet, vers une réconciliation ? », ce colloque vise en grande partie les "pirates", comme le prouve sa présentation :

« L'attaque du galion chargé de métaux précieux et d'épices, du fourgon postal, de la banque ou le vol du tableau de maître ont fait place à des cyberattaques, infiniment moins risquées et beaucoup plus profitables pour leurs auteurs. (…) Tout comme la corruption, le marché noir et la contrefaçon sont les ennemis de l'économie traditionnelle, basée sur la production et l'échange de biens matériels, le piratage et la copie illégale s'avèrent être une menace pour l'économie de la connaissance, socle du développement économique de notre nouveau siècle. »

Le débat s'annonce cependant peu animé. En effet, les intervenants anti Création et Internet ne devraient pas être bien nombreux, ainsi que nous l'expliquions hier.

Autre nouvelle de la part de Nicolas Sarkozy, un « conseil pour la création artistique, présidé par le président de la République » sera mis en place. Quand ? Pour quoi faire ? Avec qui ? Aucune de ces questions n'a encore de réponses. Seul indice unique, Christine Albanel et Marin Karmitz (fondateur de la célèbre société de cinéma MK2) seront de la partie.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !