Intel : pas d'Atom sans chipset, dommage pour NVIDIA ?

Le retour du bâton... de Noël ? 55
D'après Digitimes, Intel aurait récemment annoncé dans une note interne à ses partenaires que ses processeurs Atom continueront à être vendus avec un chipset 945GC ou 945GSE, et qu'il n'est nullement prévu de les proposer de manière séparée.

NVIDIA IONTu ne m'ouvres pas ton SLi, je ne te prêterai pas mon Atom !

Une manière pour le géant de Santa Clara de faire comprendre à NVIDIA que sa plate-forme Ion ne verra pas le jour dans le monde réel de manière facile... afin de lui faire payer sa politique ultra-protectrice autour du SLi ?

En effet, le caméléon avait récemment annoncé Ion, une plate-forme construite autour de son chipset à partie graphique intégrée, le 9400M (ou MCP79), intégrant les processeurs Atom et pensée avant tout pour les machines multimédias à bas coût.

NVIDIA aurait certainement apprécié que son partenaire mais néanmoins concurrent laisse les constructeurs décider du chipset qu'ils voudraient voir accompagner les processeurs Atom, mais il semble que ce ne sera pas le cas.

NVIDIA cherche un partenaire dans le monde des CPU, mais se retrouve bien seul

NVIDIA Atom 9400M IonAprès un partenariat avorté avec VIA, NVIDIA se retrouve donc une fois de plus face à quelques difficultés pour entrer sur le marché prometteur des machines à faibles coût.

Reste qu'avec un tarif de 50 $ anoncé pour l'intégration de la puce NVIDIA, le fait de devoir payer un chipset Intel vieillissant et assez peu coûteux ne devrait pas faire la différence pour les constructeurs qui décideront d'opter pour la plate-forme Ion.

Ion, une plate-forme qui sera réellement attractive dans le monde réel ? LA question

De plus, elle devrait avant tout se destiner aux PC de salon miniatures et autres Nettops à bas coût, plutôt qu'aux netbook qui ont besoin d'une consommation minimale en toutes circonstances, plus que de performances exceptionnelles.

Elle ne devrait donc pas être avant tout orientée vers une politique tarifaire ultra agressive comme on peut le voir actuellement. Reste maintenant à voir quel sera le coût final ainsi que les possibilités d'une telle machine, dès qu'elles seront sur le marché.

Car c'est en INtéressant vraiment l'ensemble des acteurs, du client final au constructeur, que NVIDIA arrivera à créer un engouement justifié pour Ion, qui sera le seul moyen de faire plier Intel et sa politique... digne de NVIDIA.