iPhone : l'auteur d'un jeu a gagné 250 000 dollars en deux mois

Un autre remake du rêve américain 117
Si vous êtes utilisateur d’un iPhone ou d’un iPod Touch, vous connaissez peut-être le jeu Trism. De type Puzzle, il a rapporté 250 000 dollars à son auteur, Steve Demeter. Histoire d’un succès.

C’est le genre de « conte » qui fait rêver tous les développeurs en herbe. Steve Demeter participe durant l’été 2007 à une conférence sur l’iPhone. Il réfléchit ensuite plusieurs mois à un jeu qu’il pourrait créer en se servant du SDK (Software Development kit) de l’iPhone/iPod Touch. Lorsque l’idée lui vient de ce qui deviendra Trism, il passe quatre mois à développer son concept, sur ses nuits et ses week-ends.

trism

Le nom Trism lui vient d’un de ses amis. Le jeu consiste en un arrangement de triangles empilés les uns sur les autres. Le but du jeu consiste à créer des lignes d’au moins trois triangles, le score obtenu dépendant du nombre final de triangles dans la ligne. L’un des aspects ludiques du jeu consiste à utiliser l’une des facultés de l’iPhone/iPod Touch : quand on bascule l’appareil à l’horizontal, tous les triangles se réarrangent dans un nouvel ordre.

Pour Steve Demeter, il s’agit d’un jeu facile à apprendre, mais difficile à maitriser. Mais là où l’histoire a motivé d’autres développeurs, c’est sur la somme obtenue par l’auteur. En comptant les 30 % de marge que s’octroie Apple, l’auteur a ainsi empoché 250 000 dollars sur les deux premiers mois seulement de vente. Le prix de Trism est de 5 dollars, mais on le trouve en France à 2,39 euros sur l’App Store.

Le rêve que représente l’App Store a été maintes fois analysé. Il est facile en effet de créer rapidement une application ou un jeu qui remportera potentiellement un beau succès. Mais comme on s’en doute, il y a également un effet de saturation. Le nombre de jeux accessibles par un utilisateur connecté est désormais de plus de 1500. Il devient donc difficile de se faire une place au soleil, à moins d'avoir l’idée qui va séduire un maximum de personnes.

Il n’empêche que Steve Demeter a depuis créé sa propre société, nommée Demiforce. Le nom apparait d’ailleurs dans l’App Store. Il possède désormais une équipe d’employés et travaille ardemment sur cinq jeux, dont deux seront disponibles d’ici Noël.