Dessin : l'avis de la CNIL sur l'Hadopi, son enjeu, son avenir

La CNIL, le C de trop 28
Si le projet de loi Création et Internet (Hadopi) compte de nombreux supporters – majors, FAI (sauf Free), femmes et hommes politiques (sauf Bono et une poignée d'autres), ses détracteurs ne sont pas moins nombreux ni puissants. La Commission nationale de l'informatique, plus connue sous son acronyme CNIL, a ainsi donné son avis (très critique) sur le projet de loi à la ministre de la Culture, Christine Albanel. Or selon cette dernière le projet de loi Création et Internet a été écrit « en parfaite intelligence » avec l'avis de la CNIL. Un point étonnant, comme nous l'expliquions hier.

Mais pour Snut, peut-être que le problème se situe sur la définition de Christine Albanel de' lexpression "parfaite intelligence"...

Cnil Avis Hadopi Albanel