Windows : Aero Shake et support natif de certains codecs

Avec de vraies morceaux de Shakira dedans 98
win7 sevenParmi les fonctionnalités qui n’ont pas été mises en avant par Microsoft durant la PDC 2008 au sujet de Windows 7, on trouve Aero Shake, qui permet de ne garder que la fenêtre active à l’écran. Mais les utilisateurs seront surtout heureux de constater qu’une série de codecs sera déjà présente, notamment le DivX.

Secouez-vous les fenêtres

Aero Shake est une fonctionnalité qui devrait rapidement faire son chemin parmi les futurs utilisateurs de Windows 7. Lorsque plusieurs fenêtres sont présentes à l’écran, on déclenche l’évènement en cliquant sur la barre active de l’application qui nous intéresse et en la… secouant :


C’est à la fois simple et utile, d’autant que la manipulation fonctionne dans les deux sens. On se demande d’ailleurs si Microsoft ne va reprendre ce concept de « mouse gestures » à travers tout le système. Les habitués d’Opera ou de l’extension idoine de Firefox seront ainsi en terrain pleinement conquis.

L'arrivée en masse de codecs ?

L’autre nouvelle concerne également un nombre important d’utilisateurs potentiels puisque Windows 7 embarquera un certain nombre de codecs audio et vidéo, ce qui signifie que l’utilisateur n’aura pas à les installer. Ce sera le cas notamment pour le DivX, le H.264 ainsi que l’AAC. Le premier est extrêmement répandu, et il n’est plus besoin de le présenter. Le deuxième se retrouve principalement dans les vidéos en haute définition, tandis que le troisième est présent notamment dans iTunes.

Le support de l’AAC est certainement un point important car, bien que mis en avant par Apple, il ne lui est pas affilié. L’AAC est un format audio considéré comme meilleur que le MP3 et sa prise en charge par Windows 7 signifiera que le système pourra procéder à l’indexation de ces fichiers en prenant en compte les tags intégrés. Une exception toutefois : les fichiers achetés sur l’iTunes Store ne seront pas comptabilisés car protégés par les DRM FairPlay dont Apple ne commercialise pas la licence.

Concernant le DivX et le H.264, on comprendra aisément l’intérêt de leur présence au premier lancement du système. Premièrement, cela évite à l’utilisateur d’installer des logiciels supplémentaires ou des packs complets de codecs dont l’origine est parfois douteuse. Ensuite, mais il s’agit là d’une simple supposition, le système des codecs pourrait être pris en charge dans Windows Update.

Comme les applications de Microsoft et les pilotes, les fournisseurs de codecs pourraient donc publier des mises à jour directement dans Windows Update, annulant le besoin d’aller les cherches sur des sites séparés. Cela permet surtout à Microsoft de proposer une utilisation plus complète de l’ordinateur, en gros ce que l’on pourrait être en droit d’attendre d’un système récent. Un premier pas avait été fait avec l’ajout du MPEG-2 pour la lecture des DVD dans Vista, mais il s’agit là clairement d’un bond en avant.