Google Books : la paix avec les éditeurs contre 125 millions de $

Google Books, ou Google Recherche de Livres, vient de réaliser un bond en avant important en finalisant un accord avec l'AAP, l'Association of American Publishers. Fruit d'une longue négociation de plusieurs années, cet accord « permettra d'élargir l'accès en ligne aux États-Unis, à des millions de livres et autres documents protégés par le droit d'auteur et issus des collections des plus grandes bibliothèques américaines partenaires de Google Recherche de Livres ».

école élève crayon style livre cahier enseignant l125 millions de dollars ont été posés sur la table pour régler un litige vieux de trois ans impliquant l'AAP, ce dernier critiquant Google d'avoir scanné ses oeuvres sans permission.

Cette rondelette somme a donc été déboursée par Google afin de régler « la mise en place du Registre des droits sur les livres, le règlement des litiges en cours avec les auteurs et les éditeurs, ainsi que la prise en charge des frais de justice ».

Selon Google, cet accord permettra aux Américains, et uniquement aux Américains, d'avoir accès à un grand nombre de livres épuisés, de nouveaux moyens d'acheter des livres sous droits, des abonnements pour les universités et les écoles à des millions de livres en ligne, un accès gratuit dans les bibliothèques américaines aux millions de livres de Google Books.

« Cet accord historique est une victoire pour tout le monde » s'enthousiasme Richard Sarnoff, président de l'AAP. « De notre point de vue, il crée un cadre novateur pour l'usage d'oeuvres protégées par le droit d'auteur dans un monde qui se numérise rapidement ; il sert les lecteurs en leur offrant un accès plus large à une ressource inestimable de livres difficiles à trouver ; et il bénéficie aussi à la communauté des éditeurs en créant un modèle commercial attractif, offrant à la fois un contrôle et une liberté de choix aux ayant droits. »

Google rémunérera bien évidemment les auteurs et les éditeurs concernés du fait « d'une redistribution des revenus générés grâce à l'accès en ligne sur la plateforme gérée par Google et, potentiellement à l'avenir, sur d'autres plateformes similaires susceptibles d'être mises en place par d'autres acteurs, via la création du Registre de droits sur les livres, un organisme indépendant et à but non lucratif chargé d'identifier les ayant droits, de recueillir et tenir à jour leurs coordonnées, et de leur donner la possibilité de participer ou non au projet ».

Le célèbre moteur de recherche précise cependant que cet accord doit encore être approuvé par le Tribunal du Southern District de New York.

Notons que pour les internautes non-Américains, le service Google Rercherche de Livres sera inchangé, « sauf pour des livres dont les ayant droits auraient expressément demandé l'exploitation selon ces nouvelles modalités ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !