Exclusif : la fin des DRM annoncée avant l'examen de l'Hadopi

Des obsèques très stratégiques 61
cadenasSelon nos informations exclusives, les ayants droit vont accélérer le processus de levée des DRM sur le catalogue des titres français,. L'annonce sera faite un jour avant l’ouverture du débat parlementaire., soit le 28 octobre Une opération stratégique de première ordre.

Dans les accords dits Olivennes, les ayants droit avaient signé la promesse de « rendre disponible, dans un délai maximal d’un an à compter du fonctionnement effectif du mécanisme d’avertissement et de sanction, les catalogues de productions musicales françaises pour l’achat au titre en ligne sans mesures techniques de protection, tant que celles-ci ne permettent pas l’interopérabilité et dans le respect des droits et exclusivités reconnus ».

Un choix stratégique dans l'agenda

Nombreux étaient ceux qui ne comprenaient pas pourquoi cet effort sur l’offre légale était conditionné au vote de l'Hadopi, avec un possible report d’un an après le vote de la loi. Ce curieux agenda ternissait un peu plus l’image du projet de loi Création et Internet, où le volet répressif n’est aucunement contrebalancé par le volet légal, cantonné aux promesses des uns et des autres.

Les ayants droit ont donc prévu d’annoncer cette fin des DRM à la presse dès le 28 octobre, soit exactement un jour avant l’examen du texte sur la riposte graduée par le Sénat.  Une information qui confirme les indiscrétions collectées par la Tribune ce matin. Cette décision permettra à Christine Albanel de secouer devant les parlementaires le drapeau anti-DRM pour soigner son gage de confiance et faciliter du coup le vote de points nettement plus contestés.

Initiative suffisante ?

Cela sera-t-il suffisant ? Il faudra surtout expliquer aux sénateurs en quoi la levée des DRM va mécaniquement favoriser à elle seule l’ère du téléchargement légale, poussée par l’aiguillon de la suspension d’abonnement. L’initiative risque d’autant plus de faire pschiiittttt que les majors ont peu à peu délaissé les mesures techniques de protection, devant l'hostilité des consommateurs.